Récits d'exploration (by Stas) - Chapitre 1 : Allô ? [ft. Yuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Mer 13 Juil - 12:33

Aïe aïe aïe,
même pas mal !
Mais quand même...
Ouille ouille.

...


Aujourd'hui, c'était le jour de partir. Décidé qu'il était à explorer les alentours, il s'était fixé deux objectifs : l'eau et la nourriture. Le reste viendrait après, il devait déjà s'assurer que personne ne meurt de ces besoins primaires. Bon, ils avaient de quoi se rationner quelques temps avec le minimum qui se trouvait dans les maisons.

Mais l'eau. Elle n'était pas en conserve. Elle finissait par croupir, il fallait donc s'assurer d'en trouver de la fraîche. L'eau de pluie n'était pas non plus une solution, souvent polluée. Même s'ils ne savaient pas où ils avaient atterri, il était plus prudent de ne pas en consommer, ou en ultime recours.

Alors le français était parti dans la matinée du côté du lac. Ce n'était toujours pas une source d'eau potable, n'est-ce pas ? Mais il entendait un moteur vrombir, sur la rive, puis il y avait les remous dans l'eau, juste auprès du bâtiment. Assez pour attiser sa curiosité. Le jeune homme était armé de son couteau de cuisine, qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de remplacer par mieux. Laquelle arme lui sembla assez ridicule lorsqu'il tomba sur la porte en fer du bâtiment des moteurs.


- пиздец... (piz diets) marmonna t-il, ronchon.

Un léger grognement lui échappa comme il reportait son attention sur les environs. Super, comment allait-il entrer là-dedans ? Pouvait-il escalader le grillage ? Allez, du nerf, mon gars. Et voilà que le russe crochetait la ferraille pour s'y accrocher du bout des doigts, tentant de trouver un point d'accroche pour ses pieds. Mais les vieilles baskets glissaient sur cette surface.

Nouveau grognement. Sauvage. Il ne supporte pas que ça résiste. Il la passerait cette barrière. D'ailleurs, elle était uniquement fictive, il n'avait même pas tenté d'ouvrir la porte. S'il avait eu une barre de fer avec lui, il aurait même tenté de la faire céder. L'adolescent ne se laissa pas abattre. Il tendit les mains presque jusqu'au sommet et puis se suspendit, avant de tirer sur ses bras pour élever le reste de son corps.

Le Stas, il avait la rage... et pour rien en plus ! Il parvint finalement à passer un pied par dessus la clôture et en profita pour sauter de l'autre côté. La réception sur le sol ne fut pas ce qu'il y avait de plus félin, puisqu'au lieu de retomber sur ses pattes, il roula brutalement au sol.


- Grumpf...

Voilà. Il était passé. Mais maintenant, il resterait sur le dos quelques instants pour reprendre sa respiration. Et puis aussi pour se masser l'épaule gauche, endolorie par l'atterrissage.

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Mer 13 Juil - 14:52

RÉCITS D'EXPLORATION (BY STAS) - CHAPITRE 1 : ALLÔ ?


Yuki Fujino & Stas V. Apalkov 





-----------------------------------------------



Yuki avait décidait d'explorer les lieux et de trouver de l'eau potable. Il est vrai que dans la maison, elle avait des réserves de nourritures, mais l'eau, il fallait bien en avoir sinon, elle ne tiendrait pas plus de trois jours. Elle quitta sa maison en fermant bien à clef, armée de son couteau de cuisine si jamais elle rencontrerait une menace en chemin. Elle arpenta les rues tristes et parfois sales en se dirigeant vers le lace suivie par l'instinct sans vraiment savoir la direction. Elle mit plusieurs minutes à arrivée près d'un bâtiment qui faisait un bruit de moteur. Il y avait une porte en fer, elle ignorait si celle-ci était fermée et se voyait mal escalader pour passer de l'autre côté. Elle tenta d'ouvrir et la porte céder simplement avec un cliquetis. C'était bien sa chance, elle n'était pas verrouillée et ça lui éviter de faire le tour ou de grimper. Elle sortit de l'autre côté du bâtiment et vit un jeune homme allongé sur le dos qui l'avait surpris et semblait avoir mal à l'épaule. Elle réfléchit un instant et elle n'en croyait pas ces yeux, ce type avait escaladé le bâtiment, sûrement pour ça qu'il était un peu sonné, alors qu'il suffisait d'ouvrir la porte.

スーパー、私はドアを開けなかった馬鹿に出くわしました.... : Sūpā, watashi wa doa o hirakenakatta baka ni dekuwashimashimashita(Super, je suis tombée sur un imbécile qui n'a pas ouvert la porte...)


Elle l'avait dit en japonais sans s'en rendre compte et ne savait pas du tout quel langue le jeune homme parlé ayant pas pensé à parler anglais sur le moment. Malgré ça, elle gardait une main dans sa poche où son couteau de cuisine était rangé pour être prêtre à le sortir en cas d'agression. Elle évita de regarder le jeune homme ou si c'était le cas de manière froide et s'approcha du lac dont l'eau faisait des remous avec la machine d'épuration. Elle s'agenouilla et bu une gorgée d'eau, car c'était le seul moyen de tester si elle était potable ou non. Le résultat fut concluant, l'eau était buvable et fraîche. Elle saura venir pour s'hydrater connaissant maintenant le chemin. Elle se releva et s'épousseta ayant un peu de terre et de poussière. Puis elle se retourna couteau en main par prudence.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Mer 13 Juil - 19:09

Mais qu'est-ce que... ? Alors qu'il était tranquillement occupé à attendre que la douleur reflue, voilà que la porte s'ouvrait. Nan... Il n'avait quand même pas escaladé cette foutue barrière pour rien ?

- Humpf... Stupide animal, souffla le jeune homme à voix basse, tant pour lui-même que Yuki ne l'entendrait probablement pas.

En plus, la fille qui entra avait les cheveux blancs. L'adolescent haussa un sourcil circonspect en voyant débouler ce personnage de manga sur pattes. Il avait peut-être chu un peu plus fort qu'il ne l'avait cru en premier lieu. Quoique, non, elle semblait bien réelle et... Il ne comprit pas un mot de ce qu'elle avait dit. D'abord, il cligna des yeux sous le coup de la surprise, et puis il se redressa, toute douleur oubliée.

Son masque froid prit à nouveau le contrôle des traits de son visage. Une fois debout, il dominait la petite japonaise de toute sa stature, mais ça ne paraissait pas l'impressionner. Pourtant, il n'avait pas l'air commode. Néanmoins, la station debout l'incommodait un peu. Qu'avait-il encore bien pu faire de plus ? Stas baissa les yeux vers... oui, sa poche latérale... oui, celle où il avait glissé un couteau avant de partir... ah oui, ça se colorait un peu d'une teinte sombre.

Franchement, n'importe quoi. Le temps passé en atelier, avec son père lui répétant "pas d'outils dans les poches", lui revenait dans la tronche comme un boomerang. Ce n'était même pas un outil, c'était carrément une arme ! Il prit un moment pour tester ses appuis et décida que la plaie n'était que superficielle. Plus impressionnante qu'autre chose, comme d'habitude. Fallait dire qu'ils avaient de bons myocardes dans la famille, solides et puissants. La pression artérielle faisait donc rapidement saigner les petites plaies. Mais c'était plutôt signe de bonne santé et il cicatrisait vite.

Yuki avaient d'autres chats à fouetter que de l'observer, ça jouait en sa faveur. Il dissimulerait donc cet accident. Faut dire qu'il n'en était pas trop fier non plus. Puis comme il s'approchait d'elle, le russe remarqua que la japonaise buvait. Tranquille...


- Ca va. T'as la confiance au moins. On pensera à toi quand on aura besoin d'un cobaye, déclara t-il en français.

Puis il se remémora les mots entendus sortant de sa bouche. Stas arborait son petit air revêche : un sourcil hautain, le regard scrutateur jugeant clairement et la bouche formant un pli dur. Il se demandait d'où elle venait. Voyons...


- Chaïnese... ? Thaï... ? Puis il se souvint à quel point ses cheveux blancs lui avaient évoqué un manga. Clairement, il n'y avait qu'un endroit sur terre où les adolescents pouvaient avoir l'idée de teindre leurs cheveux de cette couleur : ... Japanese ?

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Mer 13 Juil - 21:13

RÉCITS D'EXPLORATION (BY STAS) - CHAPITRE 1 : ALLÔ ?


Yuki Fujino & Stas V. Apalkov 





-----------------------------------------------




Le jeune homme s'adressa a elle , il avait l'air de camoufler une blessure qu'elle remarqua en ayant vu la tâche sombre donc c'était raté. La phrase qu'il lui avait dite lui fit arquer un sourcil, elle n'avait rien compris et il regarda sa couleur de cheveux pensant que c'était une teinture et ce qu'elle était. Elle lui répondit d'un ton glacial comme à son habitude en anglais plus ou moins correcte malgré son accent prononcé.

Japonaise... Parles, tu anglais ? Je ne comprends pas ton langage.
. Ce n'est pas une teinture, mais une maladie rare, enfin, passons, vous devrez soigner votre blessure en la compressant avec quelque chose et la bandée. Pas que ça me fasse grand chose, c'est votre vie pas la mienne... L'eau est parfaitement potable donc vous aviez aucun risque de tomber malade...


Puis elle resta face à lui étant très méfiante ne lâchant pas son couteau de cuisine.

Oh fais-je m'appelle Yuki Fujino et vous ?

Elle attendit sa réponse qu'elle sache au moins à qui elle s'adresse, elle était sur la défensive, hélas sa sociabilisation ne se faisait pas facilement, elle avait encore ce problème avec les autres et elle avait toujours ce regard triste, mêlant souffrance et colère qui était toujours encré en elle malgré quelques efforts de plus agresser sans raison mais toujours aussi froide. Pendant ce temps, elle l'observa de la tête au pied, aimant bien sa coupe de cheveux rebelles, mais pas pour autant qu'elle montra l'émotion ne savant plus les montrer depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Jeu 14 Juil - 13:11
Spoiler:
 

D'accord. Elle était donc apparemment japonaise, comme il l'avait soupçonné. Par ailleurs, il avait confirmation qu'elle ne comprenait pas le français. Fantastique, il allait donc encore partager son fabuleux accent. Celui dont Susan s'était moquée.

Cette pensée lui arracha un mouvement des lèvres, comme une petite moue butée. Il occupait ses journées à patrouiller le secteur pour découvrir ce que le complexe leur réservait. Et elle, qu'en faisait-elle ? Stas aurait préféré qu'elle soit là. Stas aurait préféré toujours garder un oeil sur elle. Non pas que Sue était fragile, non. C'est juste que ça le rassurait lui, de pouvoir la surveiller. C'est à lui que ça faisait du bien, de savoir qu'elle allait parfaitement bien.

Une seconde fila pendant qu'il se faisait ces réflexions et il cligna une fois des yeux pour rattacher son attention au petit bout de femme aux cheveux blancs. Une maladie... ? Il n'avait jamais entendu parler de ça. Il n’avait aucune idée de la raison pour laquelle elle s’était mise à parler de ça –probablement avait-elle suivi son regard- mais une chose était sûre : il ne la croyait pas. Pour lui, il y avait deux justifications possibles.

Première solution : elle avait tenté une décoloration avant une teinture. Celle-ci avait mal tourné et ses cheveux étaient restés blancs. Elle n’en était pas fière, ce qui expliquait qu’elle avait tout de suite tenté de se justifier en ayant suivi son regard. Bien sûr, elle travestissait la réalité.

Deuxième solution : la fille divaguait complètement. Elle avait volontairement fait cette teinture, mais son « moi supérieur » n’acceptait pas qu’une dépression d’adolescente la pousse à enlaidir son corps. Encore… Le côté laid était à nuancer. Ce n’était pas moche cette couleur, c’était juste… bizarre.

Il aurait peut-être fait une réflexion là-dessus pour la rassurer. Il lui aurait peut-être même dit qu’il ne la jugeait absolument pas là-dessus (c’qui était absolument faux). Mais il n’en fit rien. Et pour cause ! Elle avait directement enchaîné, sans même lui laisser le temps de répondre, sur sa blessure à la jambe ! *пиздец* (piz diets) se dit-il une fois encore. L’exclamation était totalement justifiée. C’était la merde. Il ne manquait plus que tout le complexe lui tombe dessus pour une égratignure.

Mais paf ! Elle continuait encore ! L’eau était potable ! Oui ! Il avait vu ! Le russe rugit et se détourna de la jeune fille pour aller inspecter le moteur. Calme… C’était une gamine. Au pire, elle avait quoi ? 16 ans ? Il ne pouvait décemment pas lui coller sa main dans la tronche pour lui expliquer qu’elle parlait trop. Fallait trouver une approche plus… Diplomatique.


Oh fais-je m'appelle Yuki Fujino et vous ?

L’ado mit quelques temps avant de lui répondre. Ses yeux inspectaient l’installation. Il suivait du bout des doigts les tuyauteries pour s’imaginer leur fonctionnement. Tout paraissait neuf. C’était, une fois de plus, une constatation des plus étranges. Mais, au moins, ils avaient de l’eau. Si l’installation tombait en panne, il serait toujours temps d’improviser un filtre sommaire, manuel. Pas de chlore pour désinfecter, certes, mais il lui semblait avoir entendu un jour que le charbon filtrait la majorité des impuretés. Enfin… Ce n’était pas un problème pour le moment, comme il l’avait constaté à l’instant.

- A’m Stas Apalkov, marmonna t-il en réponse, pendant qu’il menait son examen. Français, comme ma mère. Russe, comme mon père. Et… non souhaité ici. Vraiment.

Il s’était exprimé dans son anglais si particulier. Il roulait terriblement les « R » , de sa voix basse, et amochait salement les consonnes en s’accrochant dessus. Ca devait sûrement faire un peu sauvage, de parler aussi mal. Et puis, il avait un peu hésité pour traduire sa pensée. Unexpected ? Etait-ce un mot assez fort ? Oui, vraiment, il n’était pas souhaité ici. Un aussi mauvais caractère donnerait probablement du fil à retordre à une poignée de personnes.

Mais au moins, il jouait franc jeu, le russe. Il balançait ça, agressivement, à la petite japonaise. Et il tourna sa tête pour poser un regard lourd sur elle, pesant en plus des mots. Le message était clair « m’approche pas ».

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Jeu 14 Juil - 13:43

RÉCITS D'EXPLORATION (BY STAS) - CHAPITRE 1 : ALLÔ ?


Yuki Fujino & Stas V. Apalkov 





-----------------------------------------------




Le jeune homme s'était désintéressé d'elle après s'être présenté pour voir comment fonctionner la machine. Elle en profita pour s'en aller n'ayant plus rien à faire dans ce lieu, mais elle songeait bien à revenir au lac se faire des réserves.

Je n'oublierai pas votre nom, adieu Stas , nous ne nous croiseront sûrement pas de sitôt...


Elle partit sans se retourner avec sa manière brusque cachant son lourd passé et faisant comme si rien n'était, s'isolant encore un peu plus. Alors que si elle voulait vivre, elle aurait du mal à le faire seule, mais c'était son choix à moins qu'elle arrive un jour à cohabité avec les autres et à faire équiper quand le besoin s'en faisait sentir. En chemin, son ventre se mit à gargouillé, elle n'avait encore rien mangé et ça sera un peu long d'arrivée chez elle, mais elle prit sur elle et espérait que ça ne se remarque pas. Elle soupira et continua sa route jusqu'au complexe pour pouvoir regagner sa maison en repassant par le bâtiment d'épuration dont les portes étaient ouvertes. Les ruelles sombres et tristes dont un manque de propreté, étaient loin d'être rassurantes. Elle n'avait pas peur ayant déjà connu la vie de rue, mais resta malgré tout sur ses gardes si jamais quelque chose surgissait d'une ruelle, on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Jeu 14 Juil - 14:58

Hein ? Tssssk, elle partait maintenant en disant adieu ? Le jeune homme braqua son regard sur les tuyauteries pour éviter de lever les yeux au ciel. Franchement... Elle croyait sérieusement que dans ce complexe et au vu de la faible densité de population existante, ils n'allaient pas se recroiser ? Comme elle s'éloignait, le russe secouait la tête de dépit.

Il relâcha sa vigilance une fois qu'elle eut disparu et se baissa pour boire à son tour. L'eau était gelée. Stas fronça le nez lorsqu'il sentit que ça coulait le long de son menton, puis dans son cou. Vraiment gelée. Il leur fallait une autre solution. Alors, en grimaçant, il se releva et sortit à son tour de la station pour prendre la direction du complexe.

Des containers. Des récipients. Quelque chose pour contenir cette eau. Oui, il fallait faire des stocks et les laisser se tempérer dans les maisons. C'était un confort des plus sommaires, mais ce serait déjà une bonne base. Tandis qu'il marchait, son esprit dériva vers des souvenirs de douches brûlantes. Le russe en aurait ronronné tant le rêve était alléchant ! La réalité l'était bien moins.

Stas entra dans ce qui lui servait de maison. Il marcha jusqu'à son sac de cours et s'en saisit. Jusqu'à maintenant, il l'avait abandonné dans le coin où il l'avait trouvé et n'y avait surtout pas touché. Vade retro ! Le lycée, c'était le mal ! Au moins un bon point de leur présence ici : il n'avait plus à s'y rendre chaque jour. En plus, il était forcé d'être plus sérieux et ne traînait plus des heures devant le bahut. Une odeur de cigarette imaginaire vint d'ailleurs lui chatouiller le nez et il se surprit à grimacer. C'est que c'était plutôt douloureux. Chaque fois qu'il avait fumé pour faire le malin, sa gorge l'avait brûlé des heures durant.

M'enfin, revenons en à l'intrigue principale : il prit son sac. Mais surtout, il le retourna pour le vider, formant par la même un tas de livres et cahiers cornés sur le sol. Ceci fait, le jeune homme l'emplit cette fois de toute la vaisselle qu'il put trouver sur les étagères et qui lui servirait : bouteilles, bocaux, surtout de la verrerie. Et puis il repartit vers la station, ainsi équipé.

Plus tard, il ramènerait de l'eau à Susan. Et elle en profiterait certainement pour faire de lui son esclave mais... n'y pensons pas.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Jeu 14 Juil - 15:45

RÉCITS D'EXPLORATION (BY STAS) - CHAPITRE 1 : ALLÔ ?


Yuki Fujino & Stas V. Apalkov 





-----------------------------------------------



Sa phrase était quelque peu insensée vu qu'ils se reverront plus souvent qu'elle ne le croit étant seuls dans ce lieu et il n'y avait pas tant de maisons que ça. La zone n'était pas bien grande non plus, mais pour le moment, elle retourna dans sa maison. Elle prit son sac de cours en vidant son contenu et prit tout récipient qui pourrait contenir de l'eau pour se faire des réserves et pouvoir s'hydrater sans avoir à faire le chemin sans arrêt. Elle ferma par réflexe sa porte à clef son sac à dos sur les épaules et fila vers la station d'épuration.

Elle arriva quelques minutes plus tard et le jeune homme était un peu devant elle, mais elle garda bien ses distances et entra dans le bâtiment pour pouvoir se retrouver devant le lac. Une fois faite, elle sortit les récipients de son sac sans pour autant faire attention à Stas, mais gardant tout de même une main près d'une de ses poches où le couteau de cuisine était rangé au cas où. Elle remplit un à un les récipients et fit attention de bien les refermer avant de les ranger. C'était une dure besogne et se reposa un peu avant de partir en s'asseyant au bord du lac sans un mot et sans pour autant parler étant absente et vide, on ne pouvait lire aucune émotion sur son visage complètement fermé.

Elle avait besoin d'une pause et d'être un peu au calme. Instinctivement, elle plia ses genoux et les entoura d'une main pour que l'autre reste près de son arme et regardât l'horizon. Elle se demandait bien ce qu'elle allait faire pour survivre, elle n'en avait pas la moindre idée, car pour le moment, elle avait de l'eau et de la nourriture. Mais une fois qu'elle aurait plus de quoi manger, faudra bien qu'elle chasse pour se nourrir et un simple couteau de cuisine ne suffirait pas, car il pouvait très bien avoir des animaux dangereux dans la forêt et elle devra se préparer si jamais elle tombait sur un prédateur qui pourrait la tuer.

Elle ne voulait pas vraiment y penser pour le moment, mais en temps voulu, elle trouverait une solution pour subvenir à ses besoins, peut être qu'à ce moment-là, elle devra apprendre à agir en équipe et non seule ce qu'elle appréhendait fortement. Le temps se rafraîchit un peu et frissonna un peu, il était peut-être temps de rentrer vraiment ? Il fera peut-être plus chaud à l'intérieur de la maison ?
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Dim 17 Juil - 12:58

La station en vue, le russe ne tarda pas à apercevoir la japonaise à nouveau. Un petit rire ironique lui secoua les épaules trois secondes, mais il se pressa de bien vite retourner à sa froideur plus habituelle. Ca n'était ni le moment de se moquer d'elle et de la vexer, ni celui de rire, de façon générale.

L'adolescent se concentra donc sur sa tâche. Un genou au sol, le valide, et l'autre un peu moins plié... ah ouais parce que là ça tirait un peu sur les bords de la plaie quand même... pas très malin. Mais il oublia cette coupure en remplissant les récipients aussi près de la source que possible. On ne lui ferait pas croire que le lac entier était potable, surtout que tout le monde se trempait dedans pour se laver ! Enfin, les courageux qui ne craignaient pas la fraîcheur de l'eau.

Il faudrait voir à trouver de quoi fabriquer une fontaine un peu plus convenable. Stas n'avait pas encore trouvé de local renfermant de matériel, que ce soit de l'outillage comme des matières premières. Au départ, il s'en foutait totalement. Mais les jours passant, il se rendait compte que le confort spartiate de leurs maisons méritait d'être amélioré. Franchement, ça n'était pas le camping et ça ne l'empêchait pas de bien dormir... Mais s'ils pouvaient améliorer leurs conditions de vie, l'adolescent n'allait pas se priver de le faire.

Pour l'instant, il délaissa la station pour en ressortir, verreries pleines tintant et pesant dans le fond de son sac. La bandoulière lui écrasait l'épaule sans que ça en soit douloureux. Le poids lui rappelait le lycée, de façon diffuse. C'était en fait plutôt agréable, telle la douce nostalgie qui vous prend au souvenir d'un moment de bonheur passé. Oh pourtant, ça n'était pas une partie de plaisir, le lycée... mais ici, maintenant, ça paraissait délicieusement facile à vivre.


- Hey. Donne-moi ça, je vais le prendre.

Stas attendait, la main tendue, à côté de Yuki. Qu'est-ce qui lui prenait, au russe, tout à coup ? Un excès de bonne humeur ? Il proposait son aide à Yuki, qu'il n'arrivait pas du tout à cerner. C'était une chose dont il n'était absolument pas coutumier. Mais quoi qu'il en soit, il attendait qu'elle lui laisse porter le sac à dos.

Fallait dire qu'elle était toute frêle aussi ! Bon, non, nous n'irons pas jusqu'à dire que Stas était gentleman. Franchement, non, ça ne lui ressemblait pas. Il était sûrement même plutôt dans le panier adverse, s'il fallait absolument choisir un camp. Mais aujourd'hui, il ne voulait pas laisser une petite jeune fille qui ne dépassait même pas le mètre soixante se trimbaler dix kilogrammes d'eau sur le dos. Ca devait représenter 20% de son poids, après tout !

Et leur enfer avait une limite. S'ils perdaient toute humanité, que deviendrait la société qu'ils allaient devoir fonder ? Certes, Stas ignorait encore qu'ils n'étaient pas prêts de sortir. Jusqu'à maintenant, il avait axé ses recherches sur la survie immédiate. Mais d'ici quelques temps, chacun serait bien obligé de reconnaître que des projets à long terme ne seraient pas une mauvaise idée. Toujours dans une question de confort. C'est d'ailleurs probablement aux filles que ça plairait le plus.

L'adolescent secoua la main tendue, pour insister.


- Allez. Ton sac. Je ne veux pas te voler, little shrimp. Il baragouinait laborieusement son anglais, pas même certain qu'elle le comprendrait. C'est pour le bien de ton dos.

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Dim 17 Juil - 21:02

RÉCITS D'EXPLORATION (BY STAS) - CHAPITRE 1 : ALLÔ ?


Yuki Fujino & Stas V. Apalkov 





-----------------------------------------------



Alors qu'elle se reposait et avait mit les récipients remplis d'eau dans son sac à dos, le jeune homme s'approcha d'elle la main tendue vers son sac. Elle se retourna sur ses gardes et vit qu'il voulait l'aider à porter son sac qui était bien lourd pour elle toute seule. Elle hocha la tête pour lui dire qu'il pouvait en lui passant le sac dont sa marque de coupure superficielle sur la main, on pouvait voir. Puis elle se leva et s'étira un peu. Stas prit le sac à dos de la jeune fille.

Merci, ma maison n'est pas très loin d'ici, je peux te montrer le chemin...


Elle lui demanda de la suivre sans pour autant rester trop près de lui, mais ne montrant aucune agressivité et acceptant son aide qui tomber bien pour elle, même si elle ne voulait pas l'avouer. Ils arrivèrent au bout de quelques minutes chez elle. Elle ouvrit la porte, l'aida à prendre le sac et à tout déballer. Elle s'assit quelque minute sur le lit et elle avait heureusement bien refermer la commode pour caché ce qu'elle ne voulait montrer ce qu'elle cachait, ne le connaissant pas plus que ça. Elle ignorait vraiment quoi faire là mais le jeune homme ayant une charge en plus de la sienne, devrait un peu se reposer selon son avis.

Tu devrais te reposer un peu et encore merci de ton aide même si je suis pas très habituée à ça...


Elle était toujours sans émotion avec un sourire absent qui était toujours pas revenu, peut être qu'il reviendra un jour mais quand ?


Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Dim 17 Juil - 21:31

C'était parti. Elle acceptait. Stas passa donc la bretelle gauche du sac à dos sur son épaule. Sa droite était toujours encombré de son propre contenant, à bandoulière, mais qu'il portait du même côté, pour équilibrer la charge. Quelque part, c'était même moins fatiguant pour le dos d'avoir ainsi les deux épaules chargées. Il suivait donc docilement Yuki, dans un silence uniquement perturbé par le bruit de la verrerie s'entrechoquant.

Sa serviabilité était toute relative. Le russe faisait ça pour aider, certes. Ca n'en était pas moins ponctuel. Si ça pouvait juste leur permettre à tous de survivre... Il n'avait en tout cas aucune envie de devoir creuser des tombes. Parce qu'il voyait bien le coup venir ! Avec toutes ces nanas dans le complexe, les durs labeurs allaient lui être réservés. Cette idée lui arracha un grognement.

Ca n'empêche qu'il continua à marcher, suivant Yuki jusqu'au bloc dans lequel elle s'était éveillée. Ce qui lui servait désormais de maison. Chacun, ils avaient fait cela. Habitant désormais dans cette pièce sombre qui les avait accueillis à leur réveil. Ca aurait pu lui donner la nausée, au russe, d'être ainsi bloqué selon une mécanique aussi simple. Mais ils n'avaient pas le choix et, à son habitude, il allait de l'avant. Il continuait juste à avancer... parce qu'il n'avait pas le choix. Aucun d'eux n'avaient le choix.

Le "home" -un mot qui paraissait encore mieux adapté à la situation- de la japonaise se profilait donc. Stas ne se permit pas d'entrer. Il resta sur le pas de la porte et fit glisser le sac de son épaule pour l'ouvrir et le tenir devant Yuki. Cela fait elle pouvait vider les contenants un à un pour les ranger à l'endroit où elle le désirait. Enfin il referma le sac et se pencha pour le poser à l'intérieur, contre le mur à côté de la porte.


- Merci mais je ne suis pas vraiment fatigué.

Le jeune homme changea son sac d'épaule et se remit machinalement les cheveux en place, de sa dextre libérée. C'était un tic un peu banal, qui avait souvent fait marrer ses potes du lycée et qui, en plus, lui donnait un petit côté gay. Mais bon... C'était un tic. Alors, il secoua simplement la tête avant de reprendre :

- J'habite de l'autre côté du bloc, troisième maison sur la gauche. Si jamais tu as un jour besoin de... de quelque chose. Il ne savait pas trop pourquoi il proposait son aide mais, encore une fois, ils n'étaient pas si nombreux et il préférait l'emmerdement d'une demande d'aide plutôt que celui de creuser une tombe. Et puis, il pensa à autre chose : Tu en as rencontré d'autres... Des comme nous ?

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Dim 17 Juil - 21:48
[quote="Yuki Fujino"]

RÉCITS D'EXPLORATION (BY STAS) - CHAPITRE 1 : ALLÔ ?


Yuki Fujino & Stas V. Apalkov 





-----------------------------------------------



Le jeune homme ne voulait pas se reposer et il lui indiqua où il habitait si jamais elle aurait besoin de son aide. Il finit par lui demander si elle avait rencontré quelqu'un d'autre.

Oui, j'ai rencontré une certaine Susan, très gentille qui m'a montré même ce que cacher cette commode...


Son air changea montrant de la colère et une grande tristesse mêlant une souffrance muette.

D'ailleurs, j'espère qu'elle va bien, vous êtes bien les deux seules personnes que j'ai rencontrées même si la solitude ne me dérange pas, je remarque que je ne pourrais survivre seule et qu'on doit s'aider pour survivre dans ce complexe qui est désormais notre lieu de vie...

Elle cessa de parler en réfléchissant à tout ça, est-ce qu'ils sortiront un jour de cet endroit où viveront-ils toutes leur vie ici sans pouvoir en sortir ? Cette idée ne lui faisait pas grand chose, mais quelque chose l'a dérangé dans tout ça, elle voulait savoir qui les avaient amenés ici et pourquoi ? Serait-ce un test pour se débrouiller dans un milieu hostile avec le strict nécessaire, apprendre à travailler en équipe ou autre chose ? Elle ignorait la raison de tout ceux-ci et ce qu'ils devaient accomplir, ignorait ce que le destin leur réserveront dans ce lieu étrange, loin de toutes civilisations modernes...
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Dim 17 Juil - 22:45

Elle avait rencontré Susan. Susan et personne d'autre. Bien, ils n'étaient donc que tous les trois. Le jeune homme soupira et hocha la tête. Il avait espéré qu'ils auraient été plus nombreux, mais apparemment non. Ou les autres se cachaient, comment le savoir ? Il avait bien mieux à faire que de fouiller les maisons à la recherche d'endormis.

- D'accord. J'avais espéré qu'il y en aurait d'autres. Je connais Sue, moi aussi.

L'histoire de commode ne le regardait rigoureusement pas et l'adolescent évita soigneusement de suivre le regard de la jeune fille. Cette colère chargée de tristesse... non, non, il n'avait vraiment pas envie d'en savoir plus. La japonaise avait le droit d'avoir ses secrets et il n'était certainement pas le mieux placé pour écouter quelqu'un pleurer sur son épaule. Il avait toujours été nul en réconfort.

La psychologie en général d'ailleurs. Ecouter les gens était une chose qui l'agaçait. Pire encore, comprendre les gens le rebutait. On n'abordera même pas le point de les aider... "Prends toi en main, c'est ton problème !" devait être la réponse la plus aimable qu'il était en capacité de fournir face aux problèmes existentiels.


- Bon... Je te laisse. Fais attention, on ne sait pas encore ce qui marche dans les bois ou en ville.

Stas fit encore un signe de tête. Il s'éloigna de l'encadrement de la porte, contre laquelle il s'était un moment appuyé, et remonta la sangle de son sac sur son épaule. Sans autre forme de procès, il gratifia la jeune fille d'un hochement du chef et tourna sur ses talons.

Dans sa tête, c'était un peu le bordel. Maintenant, ils étaient trois. Ils savaient au moins qu'ils avaient de l'eau potable. Et puis après ? Il fallait qu'il voie Susan. Il fallait qu'ils montent un plan d'action, qu'ils s'organisent. Il fallait définir des tâches. Un nouveau grognement s'échappa des lèvres du russe.

Non, vraiment, quoi qu'il les acceptât, ces responsabilités ne lui plaisaient vraiment. Il n'y avait pas été préparé.
Mais y'avait-il réellement une façon de se préparer à se retrouver seul ?

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Allée Centrale
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Description de l'allée des cerisier et flore de l'école

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernière Enfance :: L´aventure commence :: Les lacs :: La machine d´épuration-
Sauter vers: