Journal de Yuki Fujino
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Ven 8 Juil - 15:19
Jour 1 :

Je me réveillai avec un mal de crâne dans un lit qui n'était pas le mien. Ayant mes membres endoloris et ankylosés, j'avais du mal à me déplacer et du mètre du temps à parvenir à le faire. J'étais dans une petite maison avec le strict nécessaire, il faisait même sombre n'ayant pas d'électricité. Il y avait un lavabo et des toilettes sèches. Je pouvais retrouver mes affaires dans une armoire déjà rangée sans que je ne sache comment et un peu de nourriture dans les placards. Je décidais de prendre un couteau pour aller voir ce qui avait à l'extérieur. Ma petite sœur Hinami n'était pas présente et je vis mal son absence étant toujours avec elle-même si je n'aime pas la compagnie, j'ai toujours été très proche d'elle. Mes parents me battaient, affamée, humilié et j'en passe, c'était un vrai calvaire. Une fois dehors, c'était les mêmes maisons que la mienne dont certaines plus grandes de couleur grises qui contrasté avec ce décor sombre. Il y avait une forêt dont j'ignorai sa densité et un mur très haut. Ils avaient pensé à tous ceux qui nous avaient enlevés, on ne pouvait en aucun cas partir d'ici et on vivrait ici désormais. J'explorai un premier temps le complexe en arpentant les pâtés de maisons. En chemin, je fus surprise et je sursautai au son d'un claquement de porte. En me retournant, je vis une jeune fille d'à peu près mon âge qui avait les cheveux bruns noués en une couette sur le côté. Elle était aussi en uniforme scolaire et s'avança vers moins de manières non-agressives même si je savais qu'elle portait une arme, je restai méfiante et je n'avais pas peur étant en général celle qui portée les coups. Je me présentai sans pour autant déblatérer ma vie en disant le minimum de manière froide et sèche qui me correspondait bien. Elle se présenta à son tour ce qui baissa un peu la tension, mais serrait la main de quelqu'un était quelque chose que je ne faisais jamais, mais le fus inconsciemment et sans pour autant montrer ce que je ressentais, d'ailleurs, je ressentais quoi ? Je semble l'avoir oublié le sentiment de bien-être, je ne sais même pas ce que c'est... D'ailleurs, j'avais même laissé la jeune fille rentrer chez moi après qu'elle m'est parlée de la commode qui m'intriguait et je voulais du coup savoir son contenu. On devait se serait les coudes dans ce monde et s'entraider, peut être que j'arriverai à le faire, je n'en suis pas sûre, on verra ce que cet avenir nous réserve... Mais passons ce que je découvris dans la commode me fit froid dans le dos, toutes mes affaires étaient là comme si on les avait soigneusement préparées avant ma venue ici... Pourquoi ça, je l'ignore... Peut-être pour nous tester et évaluer la façon dont on s'en sort ici ? Par contre, mon attention se dirigea sur des objets qui me rappelaient de mauvais souvenirs quand mes parents me maltraiter moralement et physiquement. Il y avait le couteau de mon père dont je sentis encore dans mon esprit les entailles profondes qu'il m'avait laissées, un fer rouge hors-service heureusement, une ceinture en cuir et je ne sais quoi d'autres, mais tout aussi atroces... Je récupérais le couteau de mon père qui était ornait d'écritures japonaises sur le manche pour m'en débarrasser, mais en le prenant, je me coupai la main, heureusement, c'était superficiel. Susan était surprise et se demandait ce que c'était tout ça, j'étais indécise, je ne sais pas si j'allais lui dire ou non pour le moment, la connaissant depuis peu... Mais cette découverte me fit un sacré choc que je me retrouvais vite à genoux sans pouvoir faire le moindre mouvement avant de me relever et de lui faire face...


Jour 3 :
Je n'ai presque plus d'eau, il me faut en trouver et vite, si je ne veux pas finir déshydratée, déjà deux jours que j'ai pas bus... Je cherchais donc en allant au hasard m'attardais quelque minutes plus tard sur un bâtiment bien étrange qui ressemblait à une station d'épuration en entendant le bruit du moteur. J'ouvris simplement la porte qui n'était même pas verrouillée et j'allais de l'autre côté du bâtiment où je vis un jeune homme d'à peu près mon âge et ne fit pas trop attention à lui en le traitant d'idiot, car pour ne pas ouvrit une porte et tombé par terre, il faisait fort... Je gardais tout de même un œil sur lui avec mon arme, on ne sait jamais et je goûtais l'eau. Elle était très fraîche et avait bon goût. Elle était parfaitement potable. Je l'informai que l'eau était potable si jamais il voulait se servir. Il était blessé certes, mais je m'en fichais, je lui conseillai juste de se soigner, il faisait ce qu'il voulait après. Bien sûr, je me présentais tout comme lui avec une certaine méfiance et mon ton glaciale habituel. Je repartis aller chercher des récipients pour les remplir de cette eau, autant en profiter et éviter les aller-retour inutiles. Apparemment, le jeune homme avait eu la même idée, son nom est Stas si j'ai bonne mémoire. Du coup, on remplissait tous les deux nos récipients, ils pesaient aller lourd et je les remettais dans le sac. Il se proposa de porter mon sac, même si je suis habituée à me débrouiller toute seule, je n'allais pas refuser son aide, si cela me permettait de pas avoir mal au dos. Finalement, ma méfiance baissa un peu, mais je restais tout de même vigilante malgré la serviabilité de ce gars. On arriva rapidement chez moi et il posa les récipients que je me mis à ranger de suite. Il me demanda si j'avais rencontré quelqu'un d'autre. Je lui répondis qu'à part lui et Susan, je n'ai vu personne d'autre. J'ignore d'ailleurs s'il y a encore d'autres personnes comme nous ici, pour le moment, je ne vois que nous trois qui ont été envoyés ici et on ignore pour qu'elle raison. Le plus urgent et de survivre quitte à s'aider entre nous s'il le faut. Je n'ai pas l'habitude de travailler en équipe, mais il le faudra bien, je ne m'en sortirais pas toute seule, j'en ai bien conscience. Il me salua et partit, mais j'étais sûre que nous nous reverrons l'endroit n'était pas bien grand.


Jour 10 :

Une semaine s'est écoulée au moins, je n'ai presque plus de nourriture me faut aller chercher, mais avait mon couteau de cuisine, je n'irais pas loin, car les animaux peuvent être dangereux ici. Une idée me vainc et je pris les matériaux nécessaires pour fabriquer une lance de fortune. Une fois finit, elle me paraissait solide, c'était le moment de la tester. Je pris mon sac à dos et ma lance en me dirigeant vers la forêt. Je mis un moment pour trouver ma proie même si c'était plutôt l'animal qui m'avait trouvé. C'était un glouton affamé et agressif. Il avait même réussi à ébréché ma lance d'un simple coup de patte. S'il continuait ainsi, il allait la casser, je devais trouver une solution. En reculant, je vis à mes pieds un caillou, je me mis à le ramasser et je le lançais en direction de l'animal. Ça avait marché son attention était détournée pendant quelques secondes, je devais agir vite avant que celui-ci se retourne. Je fonçais sur lui à grande vitesse et je lui plantai la lance dans son ventre qui lui fit arracher un cri de douleur en perdant beaucoup de sang. Me fallait l'achever, je lâchais la lance et pris mon couteau de cuisine, je frappais à plusieurs reprises dans le corps de l'animal qui succomba sous les coups. Pour m'assurer qu'il soit bien mort, je le poussais légèrement avec mon pied, il avait aucune réaction et respirait plus. Dommage de l'avoir tué, il était si mignon malgré son agressivité, mais il fallait bien que je mange. Et vaut mieux être le prédateur que d'être la proie et d'être mangé. Je mis le glouton dans mon sac dont le corps dépassé ne pouvant plus fermer à cause qu'il était bien gros et un peu lourd. Bien sûr, j'avais remis mon couteau de cuisine dans la poche et je tenais ma lance à la main. J'allais faire un bon festin ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Journal de Hermione Blake
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]
» Chambre de Shizuru Fujino - Partenaires ? Aucun jusqu'à présent ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernière Enfance :: Salut le nouveau :: Ils écrivent leur histoire :: Journal intime-
Sauter vers: