Mémoire disparue, étrange lieu , où est t'elle tomber ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Ven 8 Juil - 1:15

Mémoire disparue, étrange lieu, où est t'elle tomber ?


Yuki Fujino & Susan  H. Shell 





-----------------------------------------------



Yuki se réveilla dans un étrange lieu. Le plafond lui était inconnu. Elle tenta de se lever, mais la tête lui tourna et elle était endolorie. Elle se rappelait de rien, sauf d'avoir mangé des raviolis à la cantine ce qui était rare, elle avait paniqué, était tombé sur le carrelage froid en voulant atteindre la porte. Elle ne savait pas comment elle avait atterri là, mais tout ce qu'elle savait, c'était que ce n'était pas chez elle. Elle tenta de se lever, mais à peine sortie du lit, elle s'écroula au sol, car ses membres étaient ankylosés.

Elle mit un certain temps avant de réussir à les bouger et à se lever. Elle observa les lieux, elle était dans une maisonnette avec le strict nécessaire pour vivre. Il y avait une armoire avec bizarrement toutes ses affaires comme si on avait tout installé sans qu'elle le sache. Un bureau avec une chaise, un lavabo et des toilettes sèches. Il y avait aussi un peu de nourriture pour manger, mais les réserves n'allaient pas durer éternellement et elle devra trouver un moyen de subvenir à ses besoins. En tout cas, son seul soutient moral n'était pas là, sa sœur était absente et ignorait si elle était ici. La solitude ne lui dérangé pas, mais elle avait jamais été sans elle et ça lui fit un manque. Elle prit au cas où un couteau de cuisine si jamais l'extérieur était dangereux, car elle ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose pendant qu'elle explorerait les lieux. Elle décida de découvrir cet étrange endroit où on l'avait emmené. Elle pensait à un enlèvement, mais elle n'était pas sûre et n'avait aucun moyen de le prouver.

Elle sortit en fermant la porte derrière elle. Dehors, c'était les mêmes maisonnettes que la sienne, mais il y en avait quelques-unes qui étaient plus grandes. Il y avait une forêt et un mur très haut pour empêcher qui que ce soit de sortir d'ici. Elle croisa personne et se sentit mal à l'aise ne savant pas à quoi s'attendre. Au cas où, elle avait une arme en cas d'agression même si d'habitude, elle en causait, elle ne voulait pas vraiment que ça lui arrive et restât prudente tout en avançant parmi les pâtés de maisons.

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Ven 8 Juil - 12:43

This fucking hell.

Feat Yuki

 

C'était un putain de bordel. C'était dingue ; juste dingue.
Elle était là depuis trois jours - trois pauvres jours, et elle avait déjà l'impression de perdre la tête. Du peu qu'elle avait dormi, cette nuit, elle avait rêvé de sa mère les observant paniquer, elle et Stas, à travers une immense vitre qui les surplombait. Depuis, la jeune femme regardait régulièrement au dessus d'elle, terrorisée à l'idée de voir ses geôliers qui se gaussaient.
Son esprit remis et calmé, sa nature posée avait pris le dessus. Elle avait passé toute la veille à réfléchir, assise sur son lit, laissant son nouveau camarade à ses explorations. Elle n'avait rencontré que lui, et c'était pour l'instant une réciproque. Pourquoi réunir deux jeunes gens dans un immense complexe de maison ?
Est-ce qu'ils attendaient de les voir se reproduire entre eux ? Des fanatiques cherchant à recréer Adam et Eve ? C'était glauque.
Et puis, tôt la matin, Susan avait émis l'hypothèse suivante : peut-être n'étaient-ils pas seuls. L'adolescente s'était vêtue d'un pantalon sombre de son sweat marine délavé, les prenant à contre coeur dans les affaires que lui avaient vraisemblablement préparées sa mère. Serrant les dents, elle avait aussi pris le couteau suisse de son frère - qui devait donc être dans le coup. Shame on you ! Elle était trahie. Elle devait faire le deuil de sa famille - famille qui n'avait jamais bien été la sienne.
Susan était en colère.

Elle se préparait à sortir, nouant ses cheveux en une couette qu'elle comptait faire passer sur son épaule droite, lorsqu'elle vit quelque chose passer par la fenêtre. Elle sursauta, couteau en main, et se dépêcha jusqu'à la dite fenêtre. Elle vit ainsi s'éloigner une silhouette inconnue - et féminine. Elle regarda avec méfiance ses cheveux blancs, blanc qui envahissait l'endroit au même titre que le gris. Finalement, voyant l'uniforme scolaire que portait la jeune fille, elle se détendit un peu.
Son esprit faisait abstraction de toute autre pensée : adieu haine, adieu mère, adieu complexe, adieu Stas. Tous ses sens étaient en alerte, et elle ne pouvait retenir cette peur démente qui montait en elle à la vue de cet autre être humain.
Même en trois jours, on s'habituait à la solitude.
Adrénaline. Susan sortie de sa maison, claquant brutalement la porte pour que la jeune fille se retourne. Elle avait camouflé son couteau suisse dans la poche de son sweat, et avait lâché toute agressivité pour un masque placide et froid. Ne pas trahir ses intentions. Ne pas effrayer l'inconnue ; elle aussi était armée. Le combat ne l'intéressait pas - ils n'étaient pas des animaux.

- Who're you ?



(c) Tervilles
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Ven 8 Juil - 13:06

Mémoire disparue, étrange lieu, où est t'elle tomber ?


Yuki Fujino & Susan  H. Shell 





-----------------------------------------------



Alors qu'elle arpentait le complexe de maison, elle entendit un claquement de porte. Cela la fit sursauter et elle se retourna vivement tous ses sens en alerte couteau en main sans pour autant attaquer. Elle regarda à qui elle avait à faire et regarda la personne très froidement. Elle l'inspecta aussi du regard. C'était aussi une adolescente pas plus âgée qu'elle, elle avait les cheveux bruns qui étaient noués en une couette sur le côté et elle était habillée en uniforme scolaire. Elle ne pensait pas qu'il y avait quelqu'un d'autre dans ce lieu bizarre, mais au vu des maisons, elle s'en doutait qu'elle tombe sur quelqu'un tôt ou tard. Si, elle était ici, peut être que sa petite sœur qui lui ressemblait beaucoup, était ici ? Elle se demandait aussi qui les avaient amener ici, pour le moment, c'était le premier humain qu'elle croisait et elle était d'une extrême méfiance. Elle n'avait pas envie de se faire attaquer, pensant que la jeune fille serait armée elle aussi. D'ailleurs, elle lui demanda qui elle était.

Je suis une simple lycéenne me nommant Yuki Fujino, c'est tout ce que tu as à savoir sur mon sujet et je tiens pas à me battre même si l'envie me démange. Je dois survivre ici et me faire à ce premier jour....

Elle lui répondit d'une manière sèche et s'apprêta à partir ne voulant pas d'avantage dialoguer cachant de la souffrance à l'intérieur d'elle. On pouvait remarquer que cette jeune fille avait souffert et son visage paraissait si triste sans aucune luminosité dans le regard. Elle semblait même absente comme renfermer sur elle-même. Pour le moment, elle osa tout de même pas bouger car elle connaissait pas les intentions de la jeune fille en face d'elle, si jamais elle partait et qu'elle attaquerait dans le dos, donc pour le moment, elle ne fit aucun mouvement attendant la suite des événements.

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Ven 8 Juil - 13:43

This fucking hell.

Feat Yuki



Etrange. Elle était étrange. Fade, triste, comme si tout son visage coulait en un million de larmes sur le sol. Elle avait ce regard triste et malheureux. Elle devait être triste, d'avoir perdu sa famille - peut-être. Susan n'était pas triste. Susan avait cette rage qui la caractérisait tant.
Susan détestait les gens tristes. Ceux qui se laissaient abattre. Elle les méprisait tant qu'elle leur aurait presque craché dessus.

Rester calme, ne pas exciter l'animal. La bête attaque lorsqu'elle est blessée ou effrayer.
Susan s'approcha lentement, paraissant bien plus détendue qu'elle ne l'était, main dans les poches - et sur le couteau. Ses yeux bleus plongés tout droit dans les iris plus clairs de l'adolescente, elle tâchait même de se montrer rassurante. De la mettre à l'aise ; pas qu'elle voulait copiner, mais elles étaient dans le même panier. Susan sursauta en l'écoutant déblatérer dans un anglais ma foi plutôt correct, quoi que marqué par un accent très franc qu'elle aurait qualifié d'asiatique sans trop se poser de question. Elle sourit, parce que Yuki parlait mieux que Stas en sa langue natale et qu'elle n'était pas très à l'aise avec le français - la langue, pas le jeune homme, quoique lui non plus ne la mettait pas très à l'aise. Mais c'était une autre histoire.
Tiquant sur l'attitude mauvaise et défensive de l'adolescente aux étranges cheveux clairs, Susan se mordit le coin droit de la lèvre inférieur - bien sûr. Voyant que l'asiatique restait immobile devant elle, l'anglais osa quelques pas pour s'approcher tout près d'elle et mieux la détailler. Elle lui tendit la main, toujours aussi décontractée ; elle s'exprima lentement, choisissant des mots simples pour être comprise.

-Susan. On est dans la même merde, toi et moi. Ce n'est pas la peine d'être sur la défensive, j'vais pas de manger.



(c) Tervilles
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Ven 8 Juil - 14:28

Mémoire disparue, étrange lieu, où est t'elle tomber ?


Yuki Fujino & Susan  H. Shell 





-----------------------------------------------



La jeune fille s'approcha d'elle sans agressivité, elle rangea son arme voyant qu'elle ne lui voulait pas de mal et commença à lui parler. Il est vrai qu'elles étaient dans le même panier et qu'elles devraient plutôt être solidaires dans cette épreuve, mais le souci être avec les autres n'étaient pas son fort. Est-ce qu'elle devra sortir de sa solitude et faire des efforts ? Sûrement, le souci comment réussir à le faire ayant toujours été, toute seule, et une vraie brute avec les autres. L'adolescente qui s'était considérablement rapprochée, lui tendit la main en se présentant et lui faire comprendre que ce n'était pas la peine de rester sur la défensive.

Je pense que le mot que je devrai dire serait enchantée de vous connaître, je me trompe ? Je suis méfiante, c'est tout, j'ai mes raisons, on ne sait pas ce que ce lieu peu causé comme dommage sur le cerveau avec un tel isolement et couper du reste du monde. L'homme peut redevenir un animal et être poussait par ses instincts primaires... Pour le moment, ce n'est pas notre cas, nous avions encore notre tête même si l'une des deux est brisée complètement de l'intérieur... Par contre, je n'ai vu ma petite sœur nulle part, c'est la seule qui compte pour moi...

Elle préféra ne pas en dire plus, vu qu'elle ne connaissait pas Susan et parlait à quelqu'un était déjà un exploit pour elle, n'étant logiquement pas ouverte à la conversation et la fuyant constamment. Elle finit par lui serrer la main, sans montrer la moindre émotion, sans sourire non plus comme si elle l'avait perdu depuis son calvaire passé. Être loin de ses parents était bénéfique pour elle, mais loin de sa sœur était la pire des punitions qu'elle puisse avoir encore plus que l'électricité et autres choses du quotidien qui il n'y avait pas.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Sam 9 Juil - 16:47

This fucking hell.

Feat Yuki

 

Un anglais pas si mauvais. Maladroit, mais compréhensible - sauf lorsque l'accent brouillait un peu trop les mots.
C'était une drôle de conversation - et une drôle de personne. D'abord sur la défensive, elle semblait s'être quelque peu calmée. Apaisée - peut-être que c'était un bien grand mot.

Susan fronça le nez, les yeux agrandis par la surprise. L'adolescente était dubitative face à un tel discours. Pas qu'elle n'aimait pas les gens qui parlaient trop, mais elle ne lui avait pas demandé de lui étaler toute sa psychologie. Si Susan avait été d'un naturel plus franc, elle se serait sans doutes montrée méprisante et moqueuse - mais elle servait ses intérêts avant tout, et il n'en était pas de provoquer un différent. Lorsqu'on était trois personnes seules au monde, il valait sans doutes mieux s'entendre. L'anglaise tâcha donc de paraître sympathique, et tenta un faible sourire qui mettrai l'asiatique en confiance. Elle hocha lentement la tête, oubliant un instant à quel point elle était désintéressée du malheur de sa semblable. Susan n'était pas une altruiste.

-T'es seule, ici. Pas de familles, pas d'amis ; y'a que nous.


La brune eut un sourire compatissant - ma foi plutôt crédible. Yuki lui faisait un peu penser à un animal sauvage - un ridicule animal sauvage, un peu comme un chihuahua aux dents pointues qui menaçait de mordre. Il aurait fallut de grosses chaussures pour la dégager - ce que Susan n'avait pas.

-T'es coincée ici, toi aussi. Y'a des murs tout autour, pas moyen de sortir ou de contacter l’extérieur, il paraît. Je doute que tu retrouves ta sœur un jour.


Peut-être que c'était elle - sa soeur, qui l'avait envoyée ici. Susan se demandait si la sienne était au courant de sa disparition - ou si elle en était responsable, visiblement au même titre que sa mère et son frère. Elle n'avait rien vu venir - Yuki non plus, sans doutes. Était-ce vraiment utile de regretter des gens qui les avaient peut-être envoyées ici ? N'était-ce pas plus simple de les détester ?


(c) Tervilles
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Sam 9 Juil - 19:56

Mémoire disparue, étrange lieu, où est t'elle tomber ?


Yuki Fujino & Susan  H. Shell 





-----------------------------------------------



Susan lui fit voir la réalité en face, elles étaient seules au monde et elle ne verra jamais sa petite sœur. Pas que ça la dérange d'être seule, mais ne pas avoir sa petite sœur avec elle allait être très dure, mais elle fera avec, elle n'a pas le choix de toute façon étant désormais son lieu de vie.

Tant pis, je ferai avec, je serais triste de pas la revoir, mais en ce qui concerne mes parents, j'en ai rien à faire et ça m'arrange très bien de ne jamais les revoir, désolée de ma méfiance, mais vu qu'on est dans le même panier, on va devoir s'entraider même si je n'aime pas trop ça...

Yuki l'avait dit de façon détachée comme si ça l'importait peu de savoir ça et d'être dans cette ville fantôme. Elle se mit contre un mur et observa les lieux plutôt tristes et sa maison encore ouverte. Elle se dirigea vers celle-ci, elle se mit à la refermer à clef ne voulant pas que des voleurs pénètrent chez elle et lui volent ce qu'il lui restait. Puis elle décida d'observer les lieux en marchant un peu sans pour autant attendre Susan, mais n'était pas très loin non plus. Toutes les maisons se ressemblaient, les couleurs sombres et tristes aussi. Elle s'arrêta et semblait être perdue sans ses pensées. Ce monde semblait irréel, tellement de questions se bousculer dans sa tête. Qui les avaient emmener ici, ses parents, quelqu'un d'autres ? Et pourquoi ? Pour les mettre à l'épreuve, les faire grandir ? Elle ignorait tout ça et elle se dit qu'elle vivrait pour toujours ici, il y avait de toute façon selon elle aucun moyen de partir.

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Mer 13 Juil - 21:04

This fucking hell.

Feat Yuki

 

Soupire.
Long soupire. Ennuyé, agacé, fatigué ? A quoi bon ?
Susan regardait son interlocutrice d'un œil torve. Il fallait être parfaitement honnête ; elle se fichait bien des histoires de famille de la japonaise. Qu'elle soit ou non heureuse de sa solitude, peut lui importait - avait-ce une quelque réelle importance ?
Qu'est-ce qui pouvait bien avoir de l'importance, de toute façon ?
Cacher son désintérêt sous un masque de compréhension ; Susan hocha la tête, le visage grave. L'adolescente observa le manège de sa semblable, réprimant un ricanement en la voyant refermer sa porte ; vieille habitude, inutile. Il n'y avait personne. Rien. Aucun risque. Ou peut-être étaient-elles leur seul risque.

-On peut s’entraider. S'entraider, c'est avant tout ne pas s'entretuer. L'anglaise marqua un temps. -Qu'est-ce que tu comptes faire ? T'adapter, t'organiser pour vivre ; ou chercher à sortir ?


Stas était déjà mobilisé pour l'exploration, plus combattif. Elle, Susan, n'osait à peine quitter le couvert aussi rassurant qu'hostile du complexe. Pas par peur ; par appréhension. Il n'était pas toujours bon d'apprendre la vérité. Voir ses effets personnels dans ses tiroirs avaient étés comme un pieu enfoncé dans sa poitrine : on l'avait donc trahie. Assassinée.
C'était un meurtre à petit feu, une déshumanisation. Un crime contre l'humanité ; y aurait-il un jour un procès ? Ou la manigance n'était-elle pas sortie de l'esprit des puissants du monde ? Même isolée, elle restait si petite. Tellement insignifiante.
Elle ne pouvait rien à sa situation. Yuki non plus.
S'organiser pour vivre ; c'était ce qu'elle comptait faire, l'anglaise. Survivre, et se protéger. Peut-être l'asiatique la rejoindrait-elle ? Susan n'aimait pas particulièrement vivre seule. Il fallait se rapprocher d'elle, créer un soupçon de lien et voir si la cohabitation était possible.

-Dis moi, qu'est-ce qu'il y a, dans ta maison, dans les tiroirs de la commode ?


(c) Tervilles
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Mer 13 Juil - 21:48

Mémoire disparue, étrange lieu, où est t'elle tomber ?


Yuki Fujino & Susan  H. Shell 





-----------------------------------------------



La jeune fille lui demanda ce qu'elle comptait faire.

En premier temps survivre dans ce monde, quitter cet endroit n'est pas vraiment une priorité pour moi, je pourrais me faire à ce mode de vie, enfin, je crois...


Elle ne savait pas quoi dire d'autre, rester avec Susan pour vivre, elle ne le savait pas elle-même ? Arriverait-elle à s'associer avec une étrangère qu'elle avait appris à connaître depuis peu et encore, c'était de simple présentation. La solitude, elle y était habituée, mais ça pouvait aussi la ronger de l'intérieur et si elle continuait à être seule constamment, elle en deviendrait peut-être folle ? D'ailleurs avait telle encore un esprit sain en elle ? Toutes les violences qu'elle a faites hors du complexe ne pouvaient montrer que c'était une personne bien, au contraire, elle avait connu, souffrance, violence toute sa vie. Est-ce que tout ça aller enfin s'arrêter, arrivera-t-elle à mettre son passé derrière elle et à avancer. Quand on était brisé de l'intérieur combien de temps lui faudrait-il pour se reconstruire complètement ? Tout ça elle l'ignorait et avait toujours l'esprit autant torturé, voyant encore les images qu'elle tentait de chasser de sa tête sans y parvenir.

Susan la sortie de ses pensées en lui demandant, si elle avait regardé dans la commode. Pour la première fois, elle fit les gros yeux montrant sa surprise et se demandant ce qui pouvait bien s'y cacher. En lui parlant, elle avait poussé sa curiosité.

Non, je ne l'ai pas fait, je me suis réveillée depuis peu ici... Alors allons voir ce qui s'y cache ? À moins que ça te déranges ?

Elle ne montra toujours pas d'émotion, mais elle sait au fond d'elle-même que malgré qu'elle n'aimait pas la compagnie. Elle ira pas très loin toute seule. Elle l'invita donc à rentrer chez elle et a commencé à fouiller cette fameuse commode. Elle ne sait pas si Susan l'avait suivi, mais elle commença à l'ouvrir. Elle fit une drôle de tête et vit toutes ses affaires personnels dont celles qui l'avaient tant fait souffrir, on avait mis toute sa vie dedans. Il y avait même son journal intime, quelques photos de famille et des objets de tortures qu'ont auraient fait envers elle. Elle tomba à genoux sous le choc. Serait-ce ses parents tortionnaires qui l'auraient mise ici ?

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Jeu 14 Juil - 18:44

This fucking hell.

Feat Yuki

 

Survivre. Simplement survivre ici, s'adapter et s'installer.
C'était parfait - absolument parfait, puisqu'elle avait cette même intention. L'idée de se regrouper lui traversa l'esprit avec un peu plus de force cette fois ; partager l'eau, la nourriture, protéger les plus faibles. Survivre.
Se sauvegarder.
Stas les rejoindrait-il ? Susan frissonna à cette idée. Elle ne voulait pas vraiment le voir s'éloigner d'elle -mais étaient-ils aussi proches qu'elle l'imaginait ? Peut-être que cette attirance n'était pas réciproque. Peut-être qu'il n'avait pas ce même besoin de la voir ou de la sentir non loin ; peut-être que tout ça, c'était dans sa tête. Un instant, elle eut peur ; car elle se sentirait bien seule sans lui. Stas était devenu quelqu'un d'important. C'était frustrant, dérangeant, inhabituel.
Tout ce que la jeune anglaise détestait.
Sa semblable la tira de ses pensées en entrant dans sa baraque et en l'invitant à l'y suivre. Nonchalante, Susan lui emboita le pas, les mains toujours dans les poches. Elle ne fut pas surprise de voir que cette maison était parfaitement identique à la sienne, des murs aux meubles. L'adolescent laissa distraitement trainer ses doigts sur une étagère.
Pas de poussière, rien. Tout était décidément nettoyé, rénové. Pour eux. Rien que pour eux. On les enfermait dans un environnement invivable mais on s'assurait que tout soit parfait. Paradoxal.
Ceux qui les avaient amené ici étaient de gros barges.

- Alors ?


Susan s'approcha enfin de Yuki, remarquant chez elle une certaine rigidité. Peut-être était-elle subitement morte.
Susan délirait. Le froid ne l'arrangeait pas.
Pour être plus sérieuse, l'anglaise se racla la gorge ; elle jeta ensuite un regard à l’intérieur de la commode ; c'était comme elle s'y attendait, vêtements personnels et affaires du domaine privé - même ce qui semblait être une sorte de journal intime. Yuki semblait plutôt tétanisée - sans doutes qu'elle devait être aimée et choyée et que voir que ses parents l'avaient abandonnées ainsi devait être un choc. Mais qu'étaient-ce que ces drôles d'objet... ?


(c) Tervilles
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Jeu 14 Juil - 20:01

Mémoire disparue, étrange lieu, où est t'elle tomber ?


Yuki Fujino & Susan  H. Shell 





-----------------------------------------------



Elle n'entendit pas la voix de Susan, tellement elle était figée avec la découverte qu'elle venait de faire. C'est parent avait osé de la mettre ici, mais ce n'est pas tout, ils continuaient à lui torturer l'esprit en lui rappelant certains objets de sa souffrance en les ayant mis dans le tiroir. Il n'y avait pas de doute, c'était bien eux qui l'avaient mis ici. Elle serra les poings en pinçant les lèvres et se mit à trembler. Elles les haïssaient vraiment et ce coup-là était trop pour elle. Elle se releva bien décider à se débarrasser de ces quelques objets compromettants, mais qui l'avait fait tellement mal. Elle prit l'un d'eux rapidement et se coupa la main en faisant ça. Cela ressemblait à un petit couteau qui pouvait laisser de profondes entailles sur le corps mais ne pas tuer avec des motifs japonais sur le manche. Cette arme appartenait à son père, elle avait pas encore  inspecté les autres objets. Il y avait un fer rouge, un fouet et une ceinture de cuir qui lui rappela de mauvais souvenirs.

Itaiii !!!

Un peu de sang s'écoula au sol, mais heureusement que la blessure était superficielle, mais elle avait du coup lâché l'objet qui roula jusqu'au pied de Susan qu'elle avait essaye de cacher. Elle referma le tiroir et remarqua en se retournant où l'objet avait atterri et ne savait pas vraiment comment expliquer cela à la jeune fille. Elle resta, pour le moment, plantée là, pendant que quelques gouttes rouges tombées...

Je ne voulais pas que tu voies ça, mais maintenant, c'est fait...

Elle ne savait pas si Susan savait ce que c'était et si elle ne savait pas, si elle devait lui dire, elle ne voulait plus penser à ça, mais c'était difficile quand on te le remettait en tête sans cesse. Sûrement, ça qui la bloqué pour avancer vers un meilleur futur plus heureux. Le bonheur, elle l'avait oublié, la joie aussi, tous ces sentiments de bien-être étaient endormis et refusaient pour le moment de sortir étant loin en elle.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Sam 30 Juil - 20:42

This fucking hell.

Feat Yuki

 

Un petit cri perçant. "Itai" ; Susan ne put réprimer un sourire ; non pas qu'elle se réjouissait du malheur des autres, mais ce son était un typique des animés japonais - et ça faisait beaucoup trop cliché. L'anglaise trouvait d'ailleurs qu'entre ses cheveux et sa teneur d'enfant torturée, elle été un peu clichée du manga - et elle se demanda si la culture japonaise poussait ses adolescents à la déprime. Sans doutes que non : la fatalité n'existait pas. N'est-ce pas ?
Ainsi, Yuki se tourna vers elle avec une petite coupure qui exaspéra l'adolescente ; on allait pas faire tout un drame pour quelques gouttes de sang : être enfermé dans un endroit inconnu, c'était plus grave. Non ?
Susan n'aimait pas vraiment la japonaise, décidément. Les chochottes torturées, très peu pour elle. Cependant, l'anglaise était dotée d'une certaine compassion et surtout d'un instinct de survie qui lui hurlait de pleine voix que la solitude n'était pas garantie de survie. Garder cette hypocrisie et ce faux intérêt. Être rassurante, attentive.
Enfin, pas trop non plus.

Finalement, la brune jeta un coup d'oeil dans le tiroir ; ceinture, fer et drôles de choses. Peut-être qu'elle était une adepte du masochisme ? - non, trop faible pour ça. Susan ne cherchait pas vraiment à comprendre la nature de ce qui se trouvait là.

- J'pense que notre famille nous a envoyé là. Je pense que je vais te laisser seule pour, euh... digérer tout ça. On se recroisera bien. Si tu as besoin de quelque chose, tu sais où me trouver, hein.


Qui ne voulait pas s'effondrer pour pleurer toute sa rage et son désarrois ? C'était humain. Elle l'avait fait ; et elle ne voulait pas assister aux réflexions de l'adolescente quant à son triste sort. Alors, la brune se retourna pour sortir de la maisonette et, mains dans les poches, entreprit une longue promenade dans les rues sinistres de cet endroit.
Le complexe.



(c) Tervilles
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Dim 31 Juil - 0:26

Mémoire disparue, étrange lieu, où est t'elle tomber ?


Yuki Fujino & Susan  H. Shell 





-----------------------------------------------



Elle était restée un moment immobile voyant tout de le même le regard intrigué de la jeune fille, mais heureusement pour elle, elle lui posa aucune question à ce sujet. Elle lui dit juste que c'était leurs parents qui les avaient amenés ici.

Oui, je le pense aussi que ce sont eux, les miens en sont bien capables, oui, j'ai besoin d'être un peu seule... Encore merci, maintenant, je sais ce que renferme cette commode. Et oui, nous nous reverrons sûrement...


Elle lui fit un sourire pour la remercier malgré qu'il soit triste, c'était la première fois qu'elle en faisait un qui était sincère. Il y avait du progrès, elle commençait à s'ouvrir un peu sans s'en rendre compte, même s'il y avait encore un long chemin à parcourir niveau sentiments autres que la tristesse, colère.

Puis, elle attendit que Susan s'en aille vraiment pour fermer la porte derrière elle. Une fois s'assurant qu'elle était loin par la fenêtre, elle s'écroula contre la porte, plia ses genoux en mettant ses mains autour et posa sa tête dessus.

Elle se mit a pleurer et à évacuer tout ce qu'elle avait en elle. C'était un cauchemar tout ça et elle voulait enlever son passé douloureux, mais c'était plus simple à dire qu'à faire. Maintenant, elle devra vivre ici, c'était désormais son nouveau lieu de vie, loin de la souffrance que lui causer ses parents. Ce qui la remotiva et la fit aller un peu mieux. Elle resta un moment assise en réfléchissant à ce qu'elle allait faire maintenant.

Elle se leva quand son ventre se mit à gargouiller. Elle regarda parmi le peu de nourritures laissées, une des boîtes de conserves non périmées. Elle vida son contenu dans une assiette et mangea. Ce n'était pas très bon froid, mais elle s'en contentera avant de trouver mieux et de réchauffer sa nourriture, là, elle avait la flemme de le faire et avait encore de nombreuses pensées qui se bousculaient dans sa tête. C'était un vrai désordre, elle pensait à toute sorte de chose et tout se mélanger encore. Elle n'était pas encore remise de tout ça, c'était trop rapide pour elle. Une fois son repas, finit, elle se coucha dans le lit et resta là toute la journée, ne voulant pas vraiment sortir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [+16/Fini] Un étrange lieu pour une étrange conversation [PV : Alizea]
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Un bien étrange rêve...
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Images drôles et insolites.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernière Enfance :: S´amuser :: Archives-
Sauter vers: