Arianne T. Gardenchief - In my lonely but delightful field ~~ [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 20
Ven 1 Juil - 14:53
ARIANNE TIL GARDENCHIEF
Au lieu de me plaindre de ce que la rose a des épines, je me félicite de ce que l'épine est surmonté de roses.
Vous...Moi...
Quelle importance?
Nom : Gardenchief.
Prénoms : Arianne. Doux prénom pour un caractère de merde caché.
Âge : 18 ans
Date de naissance : 3 mars 1998
Lieu de naissance : Rome, Italie
Nationalité : Italienne
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Arianne Til Gardenchief en cinq mots : Passionnée, orgueilleuse, parfois attentionnée, malicieuse, impulsive
Plutôt pacifiste, belliqueux, solitaire... ? : Paci-quoi? Pardon?
PHYSIQUE : Parfois, on se demande à quoi elle ressemble, la « Gardenchief ». Alors, en n'étant pas trop timide, on finit par poser la question tant attendue à la première personne postée devant sa demeure inaccessible. Du moins, du temps où les raviolis n'étaient pas servis à midi pour la jolie brune.

Oui, à quoi ressemble-t-elle, cette Arianne?

D'un regard las, un jeune homme -sûrement un étudiant- vous observe quelques secondes, tourne sa tête une première puis une deuxième fois à droite, à gauche, avant de répondre tout bas:

« Vous parlez d'Arianne? » Il prend une pause, sans oser continuer plus loin. La parole devenait comme tabou, une critique bien étrange à former devant un parfait étranger. Une critique à l'encontre de cette maudite femme. « Une jolie fille, je suppose ? Élégante surtout, ne serait-ce que pour ses cheveux d'ébène, sa peau légèrement pâle, ses lèvres roses, son nez droit et volontaire...De mémoire, elle a un visage très légèrement poupin, basculant toujours un peu plus vers l'âge adulte, comme une rose pas encore tout à fait éclose.

Alors oui, on peut dire qu'elle fait attention à son apparence. Il faut dire que je n'ai aucun doute sur les efforts qu'elle subit pour entretenir sa forme ; combien de fois les voisins ont  pu la voir, depuis leur fenêtre, sortir de ce grand grillage ? De ce jardin caché où elle se tapie habituellement... »
Il pointait de son doigt les grilles de fers plutôt esthétiques, qui menaient vers un long chemin entretenu et certainement cintré par quelques fleurs, avant de le tourner vers une route plus sinueuse.  « ...pour aller courir on sait où ? En tout les cas, sans pour autant avoir une forme athlétique hyper développée, Arianne est endurante et a su modeler son corps. Certains l'ont connu boulotte plus jeune, alors qu'aujourd'hui...Eh bien, elle est devenue élancée et assez grande...Impressionnante physiquement. »  Le blondinet avait rougi et s'était gratté légèrement les joues, pour finalement se reprendre. Ce n'était pas le moment d'avouer qu'il aurait pu avoir le béguin pour elle si ce n'avait pas été pour le caractère souvent exécrable de la demoiselle. Ce caractère, et cette froideur émotionnelle qui rendait son regard absolument détestable. Une jolie couleur pour une aura injuste à souhait, une aura qui signifiait très clairement qu'elle ne vous estime pas. Ca, il ne vous l'a pas précisé en cet instant. Tout le monde le découvrait bien assez tôt. « Je pense que c'est absolument le genre de personne à tenir un planning élaboré pour son quotidien. Courir, s'habiller plutôt élégamment lorsque voulu, parfois venir au lycée, pas toujours, les cours particuliers peuvent suffire je suppose...Je n'en sais rien. En tout les cas, lorsqu'on la voit,

On dit qu'elle a foutu son propre père devant le tribunal, et que c'est ainsi qu'elle a gagné ce luxe, cette maison. La fin justifie les moyens certainement.

Parce qu'après tout...Les roses ont des épines. Enfin, vous me direz, chacun ses goûts."


CARACTERE :
Egocentrique, volontaire et clairement détachée. Un caractère si fort que l'on devine aisément une belle brune aussi faussement douce que les Sirènes de l'Odyssée, et aussi malicieuse que les pudiques Nymphes. La malice. Voilà un mot fort bien familier.

Pourtant ce sourire ironique esquissé sur ses fines lippes est venue bien après orner son doux visage, comme une marque indélébile laissée durant sa courte enfance. D'aussi loin qu'elle puisse s'en rappeler, l'héritière n'a jamais véritablement "vécu". Elle a toujours survécu, et c'est peut-être pour cela qu'elle est ainsi. Très autoritaire. Très fière, à la limite bornée.

Les plus courageux l'appelleront parfois "la Garce", mais c'est bien parce que l'italienne mérite un tel surnom. Elle n'a rien de bien doux en son regard. Intimidante, voilà ce qu'elle est. Un chat jouant avec ses souris. Des rumeurs. Et elle ne le nie même plus, de ce chemin où son tuteur l'avait mené durement.

Une fatalité parmi les plus épaisses brumes de la naïveté.

Le jeune femme n'a pas sa langue dans sa poche, et il n'est pas rare d'entendre quelques jurons venant de sa bouche. L'impulsivité de cette dernière peut malheureusement trahir ses convictions ainsi que ses principes. Et elle ne s'en excusera pas facilement, pas plus qu'elle ne portera de l'importance morale à ce qu'elle fait. Sauf si vous lui faites remarquer cela...Quant à la diplomatie, aux oubliettes. Elle vous l'offrirait à sa sauce...

Parce qu'Arianne n'éprouvera aucun remord à ses actions passées. Ou très rarement. Ce qui est fait est fait, et à dire vrai, seuls les conseils bien construits seront mettre à bas ses solides défenses qu'elle a élevé pour ne pas perdre le contrôle. Car elle aime avoir le contrôle, cette fille devenue femme. Ou femme devenue fille...

Et il n'y a pas besoin de regarder davantage ce portrait et cette attitude pour savoir qu'Arianne est un brin superficielle. Il ne faut pourtant pas en vouloir à cette femme qui s'est battue durement pour obtenir les efforts escomptés. Pour qu'enfin, elle puisse devenir quelqu'un. La beauté nécessite d'être entretenue et la vie n'a pas offert à Arianne la perfection immédiate. Evidemment qu'elle n'est pas parfaite! Mais cette dernière n'a pas que des défauts.

Miraculeusement, si sa froideur et son apparente cruauté peut ne pas rebuter certaines personnes, l'Italienne se montrera plus sympathique en apparence. Ou tout du moins, saura-t-elle laisser échapper un rire cristallin parfaitement honnête. Soyez-en heureux! Ce n'est pas tout les jours qu'on la voit aussi ouverte.

D'apparence solitaire, elle ne l'est pourtant pas. Elle est juste méfiante. Arianne préfère, à dire vrai, s'entourer de quelque personne de confiance. Sur qui elle pourra compter. Si les actes lui importent guère, on ne pourra contredire le fait que l'élégante brune n'en démordra pas pour faire en sorte de rester unie. Elle aime la puissance d'un groupe, qu'il soit composé de faibles ou non. Une tige seule se brise facilement mais plusieurs tiges rassemblées ensemble ne ploie guère facilement l'échine.

Dû à sa volonté de fer -ou peut-être bien grâce à son argent-, Arianne a une certaine prédominance dans les arts de l'épée. Elle est également très observatrice, reconnaissant bien les divers plantes et objets éparpillés ça et là.


Gourmande...Elle l'est certainement un peu! Arborant un sourire matois, il y a toujours moyen de discuter calmement autour d'un bon repas, ou autour d'un bon verre d'alcool. Surtout si vous êtes un homme, moins susceptible de manière générale...

Et puis, dans le fond, Arianne n'est pas si violente que cela. Certes, elle est dure, mais pas plus.
Yey ! Moi, c'est Kal, j'ai 19 balais et j'fais du rp de puis genre deux ans., j'ai trouvé le forum grâce à un partenariat en devenir et franchement, j'le trouve vachement beau. Esthétique. Avec deux persos déjà validées bien classes. Juste un petit truc à redire, deux trois fautes par-ci par là, mais je ne suis pas chiante là-dessus, j'adore.  april  Il manque quelques smileys en revanche. Bien sûr, j'ai lu le règlement. J'ai même appris que le second nom de l'un des membres staffeux était Gérard, que la fonda utilise BonPatron (perso je préfère Scribens), que l'un des membres du staff adore le yuri. Jean-Michel se raccroche sans doute à quelque chose de connu.
HISTOIRE :
"Je ne vais pas le répéter plusieurs fois mais...Bouge ton petit cul s'il te plait."

Une jeune femme très correctement vêtue s'approchait d'un adolescent devant les grilles du portail, quelque peu autoritaire, mais bien loin de porter l'air soucieux d'une étudiante parfaite. Les paroles qu'elle avait prononcé parlaient d'elle-même après tout. Lentement, le jeune homme devant la grille du portail avait entreprit de faire quelques pas en arrière, pour finalement laisser passer Arianne en rebroussant chemin.

Voilà qu'elle était désormais seule.

A mesure qu'elle marchait vers le chemin menant au bâtiment recherché, elle sentait la chaleur du Soleil taper contre sa peau. Aussi d'une main essuya-t-elle quelques gouttes de sueur qui ornaient son front, et une pétale qui s'était coincé dans ses cheveux avant qu'elle ne décide de venir au lycée. Il faisait chaud à Rome, mais pas suffisamment pour décourager cette enfant "gâtée" d'aller étudier en classe. Celle qui sortait peu d'une demeure que beaucoup de personnes contemplaient avec curiosité et avec dégoût.

C'était une fille de richou, une fausse italienne, alors elle était forcément une enfant gâtée. Insupportable. Voilà qu'en entrant dans la classe, les regards étaient virés sur un fantôme. Une personne qui ne venait que trop peu pour être véritablement considérer comme une élève régulière. Les cours particuliers aidaient parfois, et Arianne n'était pas connue pour être la femme la plus sociable du monde. Quant au professeur qui venait de commencer son cours depuis deux minutes, il continuait à la regarder quelque peu avant de détourner maladroitement son regard au tableau.

"Excusez-moi pour mon retard monsieur."

Ô, excusez-la de tenter d'outrepasser ces regards-ci.

Après tout, qu'est-ce qu'il pouvait bien lui reprocher?

Chapitre 1 : Le temps des roses

Une jeune fille travaillait dans un jardin, observant pour la première fois une petite pousse de l'une de ces très jolies fleurs qui l'entouraient. La poussière entachait les joues de l'enfant, et les petits gants qu'elle avait pris lui donnait un air négligé. Les quelques pas ayant retentis derrière elle n'avaient pourtant pas fait mouche: ni une ni deux, la petite brune aux yeux turquoises et curieux s'était retournée.

"T'as vu grand-mère, je crois que la plante de Papa a poussé...Un peu!"


D'une allure presque américaine, la vieille dame avait souri à la petite brune avant de poser une main sur son épaule. Lentement elle avait porté son regard sur les petits bourgeons qui se formaient avec compréhension. Sous un soupçon de tristesse.

Arianne avait passé ses premières années à Milan comme une enfant normale, avec une éducation somme toute normale également. Sa mère et son père étant ce qu'ils sont, la demoiselle s'était retrouvée aux alentours de Rome, ville capitale où vivait pourtant une femme plus apte à l'éduquer, bien loin des absences de son père, trop occupé dans son travail. Pour une personne qui contemplait correctement l'air de la fillette, elle trimbalait une aura plutôt triste, de celle qui dérange et qui n'incite pourtant pas à approfondir davantage le sujet. C'est une question "naturelle", biologique, pour une réponse tout aussi évidente. Elle n'était qu'un acte égoïste pour un couple facilement ébranlable. Ou peut-être bien le fruit d'un amour passionné pour les plus optimistes.

Riches ou pauvres, cela n'avait pas d'importance. Des couples fracturés, il y en avait des tas dans cette ville, de la plus modeste famille au foyer le plus grassement payé qui soit.

Arianne faisait partie de cette dernière catégorie. Pour son plus grand bonheur, elle n'avait pas connu les disputes qui avaient régit les années de mariage entre son père, Nolan Gardenchief et sa mère, Masha Gardenchief.

A quatre ans, elle ne gardait pas en mémoire le quotidien qui avait bercé cette vie remplie d'illusions, où l'on donnait multiples joujoux pour combler un cruel manque d'attention. Nolan avait cette fâcheuse manie de voyager régulièrement pour remplir ses affaires et les entretiens auprès des gros clients de sa boîte; n'était pas trader qui voulait après tout. Un short seller, pour être plus précis. Autrement dit, l'un de ces charognards des investissements. Et pour faire dans la vente à découvert, il fallait viser haut. Plus haut que ce triste hululement de chouette, vaste chant de mauvais augure, qui signifiait que cette bourse sacralisée tombait un peu plus à chaque répétition dans la salle de ces magiciens du placement. Non, ce qu'ils visaient, c'était ce bruit étouffé dont ils appréciaient tous pourtant le son. Comme un rictus bien étrange, euphorique pourtant. C'était excitant, et cela les mettait d'entrain, suffisamment pour s'échanger quelques remarques sympathiques et pour qu'un trader gueule avec entrain "Ouais!". Il s'agissait donc là de s'investir, mais également de sacrifier sa vie familiale.

Alors oui, Nolan Gardenchief en avait fait les frais. Et peut-être que le coup de grâce fut le fait que Masha disparut totalement de sa vie en laissant Arianne derrière, dans le foyer familial. Une honte qui ne lui donna pas véritablement l'amour escompté. Et d'aussi loin que la petite fille put se rappeler, les années en présence de cette grand-mère étaient probablement les plus stables qu'elle eut connu dans sa vie.

Voilà qu'elle s'était réfugiée chez cette vieille dame sous la demande de son père. Arianne était ici.

La vieille dame avait caressé les cheveux

"Une bien jolie fleur en effet..."

Seul présent de son père en l'état actuel des choses. Une rose aussi rouge que son sang pouvait l'être.

Chapitre 2 : La "coupure"

"Non, ça ne va pas. Vendez les actions pour cette entreprise." Le regard froid de son père s'était alors porté sur l'un des autres postes, en direction de l'un des derniers écrans de la salle. "Mouais. Shortez-moi tout ça."

C'était dans ce cadre-ci que Nolan travaillait.

Etait-ce réellement moral ? Rien n'était sans risque. C'était un jeu de pari et de vente pour lequel on ne redoutait pas de penser aux milles et une façon de voir une compagnie chuter drastiquement. Un jeu d'imagination pour ces charognards de l'investissement.

Couaaaaak. Le chant de mauvais augure recommençait à résonner à travers la salle. Couaaaak. Rebelote. Mauvais pari. Un autre juron s'échappa doucement des lèvres de l'homme plus mûr d'âge. Son portable vibra soudainement dans sa poche. C'était sa fille.

"Papa! Je suis rentrée à Rome!"


Il mit un instant à réfléchir, avant de poser mollement son regard sur son agenda, quelque peu enjoué mais fatigué la fois. Mais ce jour-là, il ne l'avait pas complètement oublié, pourtant son agenda n'avait pas menti.

"Ah...Oui bonne anniversaire. On le fêtera ce soir dès que je rentrerai Ari'."

Et effectivement, il était revenu...Un peu trop tard, ce qui n'empêcha pourtant pas la jeune fille de le pardonner au lendemain matin, lorsqu'elle découvrit à son réveil un endroit dans lequel passer ses vacances en groupe. Se faire des amis, c'était du moins ce qu'elle pensait. N'allez pas croire qu'Arianne n'appréciait pas la nature déjà petite, c'était plutôt le contraire.

Ce petit rêve idyllique fut brisé bien rapidement, comme déchiré en mille morceaux très lentement. Ce camp-ci, rempli de bambins de tout âge, n'avait pourtant pas été de tout repos. "Fille de richou". On ne l'avait pas épargné dans les surnoms, dès lors que l'un des moniteurs avait prononcé son nom de famille. Gardenchief.

Qu'avait-il donc de si différent?

"Fille de richou."

"Ton père est un arnaqueur."

Les paroles avaient été crû, si crû...Et pourtant tout s'était passée rapidement. Ou pas assez, car si l'instant avait été tétanisant, le reste de la semaine s'écoulait seconde par seconde comme des heures s'en seraient entassées en heure de cours. Alors la jeune fille n'avait pas attendu, et avait fini par fuguer. Elle voulait que tout cela s'arrête.

"Ton père est arnaqueur. Il sabote les vies."


Arianne n'avait jamais fait attention aux papiers, ni même aux quelques appels qui attestaient déjà de quelques pots de vins glissés discrètement. Le cœur lourd, serré, la brune se rappelle avoir sangloté. Ses épaules tressautaient légèrement d'elle-même mais de ses yeux, il ne coulait pas une seule larme.

Une tristesse sans expression.

Chapitre 3:
Tout vient à point à qui sait attendre

Arrivé au lycée, Arianne avait bien grandi. Pourtant guère enchantée à l'idée de continuer sa scolarité dans un tel endroit, elle ne s'était pas faite prier pour asseoir déjà ce qu'elle pensait des autres.  

Et elle n'en pensait rien, effectivement.

Elle s'était jurée de ne plus rien ressentir, de ne pas montrer ses faiblesses, de ne pas se sentir touchée par les dires d'autrui. C'est le truc qui la bouffait trop rapidement, et la brune en avait conscience.

Bien vite, des mots semblables à ceux qu'elle avait pu entendre résonnèrent dans le lycée. Mais l'intensité en était bien moindre pour cette jeune fille qui passait le plus clair de son temps à terroriser certaines personnes. Parce que dans le fond, ça faisait du bien de terroriser les gens qui la jugeait par son nom. Gardenchief. Et moins elle était sympa, plus les populaires l'appréciaient pour une forme de caractère déplorable, ainsi que d'un talent insolent dont elle faisait parfois preuve en escrime. A défaut de ne pas avoir eu d'amour, ce n'était pas l'argent qui lui manquait, et tout naturellement, les activités avaient suivi ses envies.

L'italienne était fortement amusée par cette considération qu'on lui donnait. Et puis, certaines personnes étaient peut-être bien différentes, et les avis divergeaient rapidement. Entre le professeur plus consciencieux et celui qui souriait sympathiquement, il y avait tout un monde.

Mais Arianne avait appris au cours de sa maigre vie qu'il ne fallait jamais se fier à ceux qui vous souriait. A quoi pensait-il, cet homme? Souriait-il d'une cinglante vérité ou se dépêchait-il de dissimuler son hypocrisie derrière un masque chaleureux?

Peut-être un peu des deux. Les enseignants étaient rarement complètement impartiales. Ils suffisaient de constater leur réactions vis-à-vis de ses absences, et de ces jours où elle ne venait qu'à la dernière minute pour un contrôlé placé tel ou tel jour.

Alors la brune ne venait pas souvent. A quoi bon, sa réputation était déjà toute faite, et elle travaillait mieux chez elle que dans cet endroit où elle pariait avec les populaires, mangeait avec les populaires, méprisait avec les populaires, s'amusait avec les populaires. Ces personnes lui avaient inculqué - pour ses peu de semaines passées ensemble- qu'à plusieurs l'on devenait intouchable. Et la jeune femme n'avait pas sa langue dans sa poche. Un nul était un nul, voilà tout.

Non pas que ce genre de lycéens était nécessairement de mauvaises personnes. Ils l'influençaient simplement dans un sens qui la rendait d'autant plus inaccessible, froide en apparence. Aucun effort ne provenait d'elle, si ce n'est pour travailler. Et encore. Arianne n'était pas nulle en cours, mais elle ramenait simplement des excellentes notes lorsque l'intérêt émergeait finalement le bout de son nez.

Aussi froide était-elle d'apparence, tout s'était toujours fait au feeling avec cette jeune fille.

Et puis il y avait eu cette fameuse affaire, celle qui avait éclaté le jour de ses 17 ans. Emancipation. Tribunal, contre son père. Du moins était-elle censée mener cela l'année de ses 19 ans. Hélas, Arianne avait décidé de venir un jour où le met principal servi à la cantine fut ses étranges raviolis.

Vicieuses petites pâtes.

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Ven 1 Juil - 16:26

Re-welcome ♥

Bien bien, je te souhaite à nouveau la bienvenue sur DE. Contente que notre bébé te plaise.
Concernant les fautes, tu n'es pas la première à l'avoir fait remarquer. On y travaille (surtout Apries en fait, car j'vois toutes ses fautes mais pas les miennes.. xD). Si tu peux nous en faire remarquer quelques unes en particulier, n'hésite pas. Pour les smileys, j'avoue que c'est pas encore ma priorité. J'le ferai sûrement dans le début de la semaine, quand on en aura fini avec les partenariats etc.

Une jolie jeune femme qu'est Arianne. J'ai vraiment hâte de découvrir son caractère. N'hésites pas si tu as la moindre question, mais adresse toi plutôt à Apries (je vais m'absenter dans les quelques jours à venir, je ne pourrai passer que rapidement sur le forum). C'est sûrement lui qui s'occupera de ta fiche, sauf si j'en ai l'occasion. Je te souhaite un bon courage pour la terminer ! ♥

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 20
Sam 2 Juil - 14:38
Bah honnêtement ça reste très rare, en tout les cas merci pour cet accueil!

Normalement le caractère et la description physique sont en ligne, mais il est possible que je réécrive un peu certains détails après l'histoire. Par ailleurs j'en ai fait une Italienne finalement...Pas pour changer finalement. Puis j'ai surtout plus d'idées. x)

Bref, au plaisir de venir vous embêtez après ma validation. Ca devrait pas tarder, normalement je serai enfin un peu plus libre...8D
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Dim 3 Juil - 20:56
Yep', parfait. N'oublies pas d'up lorsque tu auras terminé, j'ai tendance à oublier de repasser sur les fiches. xD
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 11
Date d'inscription : 02/07/2016
Lun 4 Juil - 19:51
Ton copain italien t'attend maintenant ! xD

Allez, courage pour le reste de la fiche ! x)
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Ven 8 Juil - 13:25
Yup. J'aime beaucoup le début de l'histoire ~ Est-ce que tu as une idée de quand est-ce que tu auras terminé ?
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 20
Sam 9 Juil - 3:44
Coucou! Merci pour le compliment, j'espère faire mieux par la suite et avec une correction par dessus. ^^

Alors, pour le timing, d'ici peu, j'avance plutôt bien mon histoire depuis ces derniers jours. Et le week-end approchant, je pense la terminer sous peu.

Merci d'avance, et désolée pour l'attente, j'ai eu un petit soucis ces derniers jours pour écrire.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t58-susan-s-book#153 http://derniereenfance.forumactif.org/t27-susan-h-world-is-the-cattle
Âme solitaires
avatar
Messages : 127
Date d'inscription : 25/06/2016
Sam 9 Juil - 14:02
Ne t'inquiète pas, nous attendons. :3
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 20
Mar 12 Juil - 1:27
Merci, et encore désolée pour l'attente. ^^

Sinon voilà, j'ai terminé. Enfin j'ai préféré terminer sur ça pour l'instant, histoire de garder un p'tit peu de mystères. Désolée si les dernières années sont floues. x) (quoique j'ai mis les grandes lignes, le reste agit davantage au niveau du caractère)

Bref, je m'en remets entre vos bonnes mains. ^^

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 16
Localisation : Dans la pénombre
Mar 12 Juil - 4:22

Validée ♥️

Eh bien dis moi, voilà une jeune fille bien méprisante barber think, mais bon, on ne peut rien lui refuser, elle a beaucoup d'argent, et puis la créatrice écrit vachement bien Jean pierre le mouto Donc, je ne peux absolument pas refuser la validation awesome
Tout est bon, rien à redire. Tu es donc validée ! Tu peux d'ors et déjà ouvrir ta fiche de gestion et ensuite commencer à rp : si tu ne sais pas avec qui débuter l'aventure, tu peux toujours demander ici. N'oublies pas de faire recenser ton avatar. Enfin, si tu veux retracer tes aventures, il t'es possible d'écrire un journal intime.
Bon courage à toi dans le complexe. N'oublie pas que l'avenir dépend de toi.
Au plaisir de te retrouver un rp ou sur la cb !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Such a lonely day ...
» such a lonely day • ROKSANNA
» Where you a lonely boy? (libre)
» Every Lonely Monsters
» Les USA perdent la guerre en Irak

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernière Enfance :: Salut le nouveau :: Le destin repose sur eux :: Dossiers sauvegardés-
Sauter vers: