Bonjour, je voudrais un arbre à gel douche siouplais. [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 22/08/2016
Sam 3 Sep - 22:43
- Mais oui t’es trop mignonne, voui !


Merde quoi, depuis que je l’avais trouvée j’étais devenue mamie gateau.
Sans les gateaux ! La grosse loose… Tu parles d’une mamie en soldes…
Ma mamie à moi elle était quand même moins pourrie que ça ! Elle faisait toujours attention aux autres, je devrais peut-être faire pareil ?

Mouais, en fait non.

Sauf pour la peluche là. J’ai pas trop le choix…


- Allé, c’est décidé. On va te laver !


La peluche penche la tête sur le côté, intriguée par mon changement de ton, même si elle a rien pigé.
Faudra aussi que je lui trouve un nom à la chose. Mais pour ça j’aurais le temps après… Pour le moment j’ai un meilleur projet.

Je me dirige vers la pseudo-salle de bain. Ca va être la première fois que je m’en sers. Je commence par regarder partout, sans voir de savon… Merde ! Je vais devoir improviser. J’aurais peut-être du en chercher dans la gare ? La boule de poil m’a déconcentrée… Bon, tant pis. Je me dirige vers le lavabo et tourne la poignée.

Rien.

BORDEL !

UN FOUTAGE DE GUEULE PAS POSSIBLE CE TRUC !!!

Je fulmine et ressors de la salle de bain en jurant. Comment je vais la laver ?! Et moi ?!
J’ai bien entendu parler d’un lac, mais sans savon on ira pas bien loin pour les puces… Et puis le chien mouillé ça pue presque autant que le chien sale ! J’imagine que je vais devoir improviser. Je pourrais essayer de ramasser des plantes… Mouais, on va tenter ça.


Je prends mon sac à dos et jette un regard dedans. Vide, à l’exception de mon portable éteint.


Je soupire, sors le portable et le remplace par un couteau, au cas où. Bon, maintenant le chien, j’en fais quoi ? Je retourne fouiller jusqu’à trouver un foulard. Un de mes préférés en plus… Tant pis. Je le noue autour du cou du chiot pour en faire un collier et tente de tirer dessus.

Sans surprise, la tête de la petite crapule glisse et sort du collier.

Changement de plan !  Je recommence en passant derrière les pattes avant et en croisant dans le dos. Et voilà ! Un splendide harnais de fortune !
J’enlève ma ceinture en cuir – de toute façon mon jean me va- et noue le bout de foulard qui dépasse autour de la boucle. Hop, une laisse ! En attendant de trouver mieux…

Je fous mon sac à dos à sa place, prends le couteau et la laisse et me dirige vers la forêt.

Doggy-dog saute un peu partout, excitée par cette promenade. Je souris et lui balance :


- Profite, ça va te calmer quand je vais te laver ! Petit sac à puces !


Assez vite, j’arrive à l’orée du bois. Je commence à regarder autour de moi. Je vois plein de plantes et de pommes de pin. Ça m’avance vachement tout ça… Ils pouvaient pas planter des buissons à savonnette ?! Je me rappelle bien d’une plante à fleurs blanches qui mousse quand on la frotte sous l’eau, mais j’en vois pas ici…

Je m’approche d’un « tas » de plantes et commence à les regarder, toucher les feuilles pour en sentir l’odeur… Quand j’entends un craquement derrière moi. Je sursaute et me retourne… Pour trouver boule de poil qui mordille une toute petite pomme de pin. Je ris. C’est pas avec ses mini dents et sa mini bouche qu’elle va arriver à la casser. Et même si elle pouvait, ça servirait pas a grand-chose…

Je continue pourtant de fixer mon chien qui bavouille et s’acharne sur son nouveau joujou.


BORDEL, MAIS ELLE EST MOINS CONNE QUE MOI !


Ca me revient maintenant. Quand j’étais petite il m’arrivait d’en ramasser et je les apportais à mamie pour les « casser » et griller les pignons. C’est pas grand-chose mais au moins ça se conserve bien !

J’oublie totalement les plantes et commence à faire un tas de pommes de pin, en essayant de choisir les moins vieilles. Et le sac à puces, elle, commence à détruire mon joli tas en sautant dessus. Sale bête !

Quand je suis enfin satisfaite, j’ouvre mon sac et bourre autant de ma récolte que je peux dedans. J’ajoute aussi une pierre assez grosse pour fracasser les pommes de pin mais assez petite pour tenir dans la main.

Putain, je vais avoir l’air débile à casser trois mètres cubes de pomme de pin pour une poignée de pignons. Bon ok, deux ou trois poignées… Mais au moins c’est mieux que de bouffer du rat ! C’est plus gras, et c’est meilleur ! Et toc !


Je plisse le nez. Ca sent bon. C’est quoi ?

Je regarde autour de moi. Des pommes de pin. De l’herbe. Des pommes de pin. Une grosse plante avec de hautes tiges, des feuilles vertes et des petites fleurs légèrement violette.  Mais… Oui ! C’est de la menthe ! Bingo !

J’en coupe autant de branches que je peux en tenir dans une main. Ça me fera de l’avance, au pire j’en ferais sécher !


Prochaine étape, la plage ! Enfin… Le lac quoi.


Jean pierre le mouto Membre VIP du fan club de Jean Pierre Jean pierre le mouto
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 22/08/2016
Jeu 8 Sep - 21:24
Ou j’en étais déjà moi ? Ah oui, voilà, aller au lac, laver le chien… Toussa ! Avec un sac plein de pommes de pins, une main pleine de menthe, et une autre pleine de couteau et de ceinture-laisse improvisée.

Non mais franchement, comment ça pourrait mal finir toute cette histoire ? Je maitrise ! Yeah !

Je maitrise tellement que je vais prendre un raccourcit, je vais quand même pas repasser par le complexe, c’est plus court si je pars en direction des petits arbres là. J’en suis sûre !
Hum… Je pensais pas que cueillir de la menthe contribuerait autant à renforcer ma confiance en moi… De toute façon c’est pas comme si j’avais besoin de la renforcer, je suis tellement badass ! Et bonne aussi. Et modeste…
La seule chose qui pourrait rendre ce moment plus parfait –non parce que déjà là c’est parfait, je suis là !- ça serait que cette adorable boule de poil ARRETE DE TIRER DANS TOUS LES SENS ET D’ESSAYER DE ME LIGOTER AVEC MA PROPRE CEINTURE !
Non mais, c’est vrai ça ! Elle manque pas de culot !
Et je suis censée faire comment moi pour lui expliquer ?! J’ai jamais fait ça avant !



Et si ça continue je vais jamais faire ça après, je risque de tomber et me poignarder moi-même.
Quelle mort à la con ça serait…
Et après je finirais bouffée par des bêtes sauvages et des asticots….. J’AIME PAS LES ASTICOTS !
Dans le doute, je change ma façon de tenir le couteau, pour bien éloigner la lame de ma précieuse personne.

Je tente tant bien que mal de conserver ma trajectoire tout en empêchant le tas de puce de m’entortiller. Attachée avec du cuir en pleine forêt c’est pas forcément mon fantasme, tu vois le genre ?
Quoique… C’est peut-être pas si mal. Sauf quand c’est fait par un chien peut-être…

J’avance donc, perdue dans mes pensées… Quand tout à coup :

- OUAF ! OUAF !

Mon adorable boule puante se jette dans un buisson en courant.

Alors que, justement, j’étais ficelée comme un rôti (de veau j’imagine, c’est bon le rôti de veau).

Et que j’étais pas concentrée.

Malgré toute ma badassitude, je ne peux m’empêcher de trébucher.

Mais grâce à toute ma badassitude, je me rappelle d’éloigner la lame tranchante de mon magnifique petit ventre. Et aussi de ma merveilleuse petite tête. Et de mes renversantes petites jambes. Et de… ouais bah de moi quoi, on va pas faire un inventaire détaillé de tout ce qui est génial chez moi.

J’étends donc le bras au maximum, préparant mon atterrissage gracieux.

Je capte un mouvement du coin de l’œil, mais bon, j’ai un peu autre chose à foutre là maintenant tout de suite donc je m’en tamponne un peu

Donc, l’atterrissage gracieux ? Bah… En fait je me viande comme une vieille crotte (tellement fort que j’en perds mon sens de la poésie, c’est dire).

Mais je ne me laisse pas abattre, oh non ! Je suis une warrior moi WESH ! Je m’apprête donc à me relever. Et pour cela, je m’aide de ma main droite, celle grâce à laquelle j’ai réussi à éviter une morte débile !
Mais… C’est bizarre ça bouge un peu au bout de ma main.
Je la regarde.
Je crie !

-AAAAAAAH !

Non pas que je sois une petite nature hein, j’ai peur de –presque- rien.
Mais là, autour –oui, je dis bien AUTOUR- de mon couteau, y a un truc noir. Je cligne des yeux.
Mon chiot approche pour renifler joyeusement cette chose qui pisse le sang et remue encore très légèrement. Une histoire de nerfs ou un truc comme ça je crois, parce que là c’est pas vraiment possible que ce lapin soit encore vivant.
Avec un couteau planté dans la tête.

Je crois que je vais gerber.
Ou je le ferais si j’avais mangé…

Comme quoi la famine a du bon parfois.

Je lache le couteau, il reste planté à la verticale.

PUTAIN
Me dites pas que…

Je me redresse un peu, histoire de continuer tout ça accroupie plutôt que vautrée par terre, et tire sur la lame.

Elle résiste.
PUTAIN, J’AVAIS DIT DE PAS LE DIRE !
Le couteau a traversé, oui, oui, traversé… la pointe est plantée dans une racine qui dépasse du sol…
Je peux pas m’empecher de laisser échapper un cri :

- MAIS C’EST DEGUEULASSE !

Ca fait sursauter le chien qui léchait le sang chaud. MAIS C’EST VRAIMENT DEGUEULASSE, C’EST COMME CA QUE CA MARCHE LA NATURE ? VRAIMENT ?!
J’ai presque envie de démissionner quoi !
Mais bon, je peux pas.
Alors je le fais pas.

Au lieu de ça je prends le temps de reprendre mes esprits. Genre 10 mètres plus loin, à caresser doggy-chien.  Bon allé, au point ou on en est… On va pas gâcher.
Je tente de réprimer mes haut-le cœur alors que je retourne vers le petit cadavre noir.

Il devait être adorable quand il était en vie… Pas de bol… Une image se forme dans ma tête...

Spoiler:
 

C’EST DEGUEULASSE LA VIE ! Bon allé, faut faire quelque chose…

Je tire sur le couteau jusqu’à ce qu’il sorte du petit cadavre poilu. Cadavre que j’attrape tant bien que mal. Et dont j’incise la gorge tout en le tenant par les pattes arrière. Je sais pas trop pourquoi, mais je crois me rappeler qu’il faut faire ça alors…

PUTAIN MAIS NON !
POURQUOI CA ME DEGOULINE DESSUS ? C’EST VRAIMENT DEGUEULASSE, DEGUEULASSE, DEGUEULASSE !

Bon, plus le choix, je vais devoir me laver avant de retourner chez moi avec le civet… Heureusement que je suis déjà sur la bonne route !
Enfin… Je crois.


Jean pierre le mouto Membre VIP du fan club de Jean Pierre Jean pierre le mouto
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bonjour, je voudrais devenir normal ! [ Pv Willow ]
» Bonjour, je voudrais pouvoir tuer sans faire de bruit...
» Bonjour, je voudrais un kit avec un coca et une grande frite.
» (ebony) bonjour madame, je voudrais une cravate dingo parce que je suis un vrai déglingo.
» bonjour, madame, je voudrais du pain aux noix ⌈brynley⌋

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernière Enfance :: L´aventure commence :: Les bois :: L´orée de la forêt-
Sauter vers: