Rp de Ravitaillement d'Août
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/f10-journal-intime http://derniereenfance.forumactif.org/t16-fiche-de-gestion-vierge-modele
PNJ
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/06/2016
Sam 27 Aoû - 11:53

Enfin de retour

Certains l'attendaient avec impatience, en espérant pouvoir s'échapper. Qui sait ? Peut être que cette fois il prendrait quelques uns pour les ramener chez eux ? Eh bien non. Quelques uns avaient eu la présence d'esprit d'arriver un peu plus tôt, mais le train en avait fait de même. Dommage, pas de voyage retour pour eux.

Les autres se précipitent vers les quais ; le train est déjà parti depuis quelques temps, mais cette fois-ci encore, il n'est pas parti sans rien laisser...
Sur les quais, vous trouvez une petite vingtaine de cartons. Sur eux, des étiquettes en anglais indiquent "Food", "Tools" et "Daily Products". Vous ne le savez pas encore, mais certains ne pourront pas se nourrir convenablement : Arianne, Charlie, Yuki, Stas, Fiby, Amarante, Jordanne, Dvalin, Sylvia, Robin, Foster, Tryggve, Erik, Eliott, Roderick, Gabriel, Joanna, Susan, Sven, Noa, Akikazu, Jo, et enfin Apries : vous êtes 23, mais il n'y a que 17 rations, pour tout le monde...

Que vas-tu faire ?

Tu es au milieu des autres, à regarder ce train partir et ces cartons qui t'attendent. Tu as le choix :
> Ouvrir les cartons et prendre ta ration. Il s'agit d'un sachet de nourriture, avec viande séchée, riz, quelques pomme de terres et trois ou quatre conserves. Dans le carton "Tools", tu as quelques outils rudimentaires, ainsi que des pierres à aiguiser les couteaux, ou bien des silex, vous allez être prêts à devenir de vrais chasseurs de gibier. Un lot de pansements, désinfectants, savons et des cigarettes sont emballés ensemble. Tu n'as qu'à les saisir.
> En prendre un peu plus... Tout le monde n'est sans doutes pas arrivé. Peut-être que tu peux prendre un second sachet de nourriture ? Attention à ne pas te faire attraper par quelqu'un qui n'a pas encore eu sa part... le temps n'est pas forcément aux chahuteries. Ou peut-être que si ?
> Partir à la suite du train. Au diable la nourriture, tu chasseras ! Ce train va bien sortir quelque part. C'est peut-être l'occasion de s'échapper...
> Se battre pour une ration. Tu n'es pas sûr de pouvoir en récupérer une, alors pourquoi prendre le risque de mourir de faim ? Tu pars t'attaquer à quelqu'un qui semble faible (ou non) pour tenter de lui voler sa ration ! (Tu peux aussi tenter de lui voler sans confrontation.)

♦ A la fin de votre post, merci de résumer laquelle des trois possibilités vous choisissez.
♦ L'Avenir répondra tous les deux ou trois posts pour indiquer la suite des événements ou d'éventuels détails dans vos colis.
♦ Vous avez jusqu'au 3 Septembre à 23h59 avant que le rp ne soit clos.

BONNE CHANCE.

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Sam 27 Aoû - 15:17


Vrombissement du moteur et claquement des roues ferroviaires frappant durement les rails. Un bruit caractéristique qu'il reconnut dans l'instant. Un mois... Ca faisait un mois qu'ils attendaient. En tout cas, qu'il l'attendait lui.

Et la mélopée du train de ravitaillement sonnait tel un requiem, fêtait les deux mois qu'il croupissait ici, annonçait que les malades qui leur infligeaient ça continuaient à les nourrir. Doses parcimonieuses, pour juste éviter la mort... Et encore ! Pas de tous.

Oh, un frisson d'angoisse secouait l'échine du garçon. Morbide présage. Ils allaient crever ici. Il allait crever ici. Mais comme il n'allait pas se laisser faire, d'abord, il allait vieillir ici. Finir sa croissance, puis les premières rides au coin des yeux. Et ensuite... ensuite, quoi ? Les cheveux blancs ?

Courir. Courir pour fuir ses pensées. Courir pour rattraper le train. C'était aussi stupide que la première fois. Surtout qu'aujourd'hui, il savait à quoi s'attendre. Découvrir le cul du train qui le narguait, les cartons abandonnés là. Sa course rapide, brusque, et puis cette ritournelle dégueulasse lui retournèrent l'estomac.

Stas s'arrêta devant la nourriture, une main pressée sur le ventre. C'était creux et il avait déjà la dalle. Pas moyen qu'il rende encore son précédent repas. Alors il respira lentement pour se calmer et il cracha par terre, sur les voies, leur balançant tout son mépris ainsi qu'un glaviot bien senti.


- пиздец ! (Piz diets)

Il marmonna l'exclamation à sa manière habituelle. Comme un défouloir. Le russe, il avait cette haine au coeur des tripes, qu'il ravalait tous les jours pour se concentrer sur sa survie... et puis sur celle de Sue, aussi. Mais aujourd'hui, il avait envie de brûler tout ça.

Alors le gars, il s'accroupit et ouvrit rageusement un carton food. Et ce jour, il ne s'emmerda pas à compter les rations. Il en choppa deux et les bourra dans son cuir. Une pour lui, une pour sa "copine". Et puis il s'intéressa ensuite aux outils. Ca s'était nouveau. Il fallait fouiner. Les autres apparaîtraient bientôt et le trouveraient probablement encore en train de gratter dans ce carton.


Action effectuée : 2 rations récupérées + un carton "tools" éventré dans lequel il est en train de chercher.

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Dim 28 Aoû - 0:34

RP DE RAVITAILLEMENT D'AOÛT


Yuki Fujino





-----------------------------------------------


Encore une fois Yuki entendit le train alors qu'elle était encore dans son lit en train de dormir. Cela faisait déjà deux mois qu'elle était ici dans ce complexe... Elle n'avait pas vraiment vu le temps passé et avait réussit à se débrouiller pour survivre. Elle se leva, et fila jusqu'au quai connaissant le chemin. Pour le moment à part Stas, il y avait encore personne, même pas Susan et son nouvel ami Erik. Voyant que le jeune somme se servait déjà, elle en fit autant et prit deux rations. Elle voulait donner l'autre part à Erik pour le remercier pour ce qu'il avait fait pour l'aider. Elle regarda ce qu'elle pourrait trouver dans l'un des nouveaux cartons. Pendant qu'elle cherchait quelque chose d'utile, elle salua Stas.

Et ben le re voilà notre train, j'imagine que la seconde ration que ta prise est pour Susan, pas besoin de me le dire pour que je le sache, j'avais deviné...

Puis, elle continua de fouiller tranquillement, elle trouvait qu'il y avait déjà un peu plus de rations, donc sûrement d'autres personnes s'étaient réveillées dans le complexe après, eux, elle se demandait bien à quoi ils ressemblaient, mais en même temps connaître peu de monde lui suffisait, elle n'avait pas besoin de plus dans l'immédiat. Puis les autres n'allaient sûrement pas tarder, peut être que son nouvel ami viendrait lui aussi, on ne sait jamais, alors elle décida d'attendre non loin des cartons, si jamais il venait à leur rencontre.

Action de Yuki Fujino : Prend  deux rations de nourritures ( une pour  Erik) + fouille un des cartons nommé Tools pour trouver  des choses utiles
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t115-everything-is-so-dangerous-that-nothing-is-frightening
Âme solitaires
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 06/08/2016
Dim 28 Aoû - 14:46
ravitaillement


Le bruit du train semblait assourdissant. Le crissement des rails, le ronronnement du moteur, ces bruits semblaient appartenir au passé, lointain, bruyant et civilisé. Il avait fallu quelques secondes à l'Ecossais pour comprendre d'où venait ce son, et la réalisation fut comme un coup au cœur. Coup au cœur qui se transformait bien vite en malaise viscéral, une nostalgie amère prenant place dans son esprit.
C'était fini, tout ça. Il le savait parfaitement, mais chaque fois que quelque chose arrivait, il prenait un peu plus conscience de la situation. De combien elle était tordue, anormale; du fait qu'aucune des personnes présentes ne devraient être là.

Puis il chassa toutes ses pensées, comme à son habitude, enfila une veste avec de grande poches, et se mit en route, filant aussi vite que possible. Il avait déjà repéré où se situait la gare, et il n'eut donc aucun souci à retrouver son chemin.
A son arrivée, il eut la surprise de constater qu'il y avait déjà deux personnes, qui lui étaient inconnues. Un garçon et une fille qui, par contre, semblaient se connaître. Mais pour le moment, peu importait. Il n'était pas là pour papoter et faire connaissance, et n'était pas d'humeur non plus. Il devait récupérer ce qu'il pouvait, même s'il avait une main en mauvais état.

Il se mit donc à fouiller, un peu à l'écart des deux autres, dans le but d'éviter que l'un d'eux engage la conversation. Il ouvrit un carton food tant bien que mal et se prit une ration, qu'il fourra dans une poche après avoir regardé rapidement le contenu. Puis, il se décida à ouvrir un carton Tool.
Il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait y avoir dedans, espérait simplement tomber sur quelque chose d'utile.

Action effectuée : prendre une ration de nourriture + inspecter un carton tool.



(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 05/08/2016
Age : 20
Dim 28 Aoû - 19:41
RP Ravitaillement
  • 316 mots

Alors que Robin était en train d'explorer les environs à la recherche de nouvelles sortes de baies à manger, elle entend un bruit. Elle tend un peu plus l'oreille et reconnaît tout de suite ce bruit qui lui est familier, c'est le train ! Elle rebrousse chemin et se met à courir aussi vite qu'elle peut. Non pas que c'est une grosse crève la dalle, mais c'est le seul moyen d'avoir de la nourriture à peu près correct, vous comprenez ? Puis il n'y a pas que de la nourriture, elle pourrait trouver d'autre objet qui pourraient lui être utile. No connaissant par encore bien les environs la jeune rousse à un peu de mal à retrouver son chemin, si bien qu'elle commence à s'énerver. Elle devrait trouver un moyen de ne plus se perdre comme ça, la dernière fois, elle a quand même mis plus d'une heure avant de retrouver sa route ! Elle avait pensait à marquer les arbres sur son passage, mais à chaque fois qu'elle part, elle oublie de prendre le marqueur noir qui se trouve dans sa trousse.


Elle finit par s'asseoir par terre, et regarde les alentours et petit à petit, elle retrouve son chemin. Il ne fallait pas qu'elle coure aveuglement comme elle à fait auparavant, parce que déjà qu'elle a un sens de l'orientation qui laisse à désirer alors si en plus, elle part sans réfléchir, elle a de grandes chances de se perdre. Après avoir marché une bonne demie heure, elle est enfin arrivée au quai où se trouvent déjà trois personnes. Toutes inconnues pour elle, elle se dirige vers un sac et commence à fouiller, elle reconnaît tout de suite la nourriture qui se présente devant elle. Elle prend le sac et se concentre sur un carton plus loin.

Action effectuée : Prendre une ration et inspecter un carton nommé tool

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t95-everyones-a-whore-we-just-sell-different-parts-of-ourselves
Âme solitaires
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 28/07/2016
Dim 28 Aoû - 21:14


RAVITAILLEMENT



Courbature à l'abdomen. Dents serrées, sourcils froncés ; elle se relève lentement du matelas. Non, ce n'était pas une courbature, juste un bleu de la taille de ses deux poings. Ou celle de la tête de la bête récemment chassée avec un rouquin. Foster qu'il s'appelait, déjà ? D'une main aveugle, elle tâte la table de chevet à ses côtés à la recherche de son paquet de cigarette. Dehors se faisait entendre un bruit strident et pourtant si familier ; un train. Serait-ce leur porte de secours ? L'enveloppe charnelle s'active alors à cette pensée réconfortante quoique, un peu utopiste. Des paroles murmurées par-ci, par-là, qui lui avaient fait comprendre que la locomotive n'était là que pour apporter quelques ressources diverses -ou non-, mais personne n'avait-il déjà essayé de suivre la machinerie ? Voir où elle passait, où elle rentrait. Où semblait être le commencement et la finalité de son trajet ? L'encéphale rumine, les pas se pressent.  

Cigarette en bouche, elle s'approche des ressources disposées anarchiquement sur le sol. Cinq personnes, déjà. Une dans le lot, dont la tête lui revenait vaguement. Telle une automate, elle imite les gestes des autres et s'empresse d'enfourner deux rations dans son sac, une pour Eliott et une pour elle-même. Nul doute que le jeune homme se délaissait, elle était presque sûre qu'il n'avait pas tenu bon de se nourrir correctement au cours de ces derniers jours.  Rejet de l'effluve grisâtre ; ses pupilles parcourt les divers cartons à la recherche de choses pouvant s'avérer utiles. La main se fait volatile, elle récupère quelques pansements ainsi que d'autres objets rudimentaires ; prévoyance pour les événements à venir. La silhouette part ensuite voguer entre les cartons et les doigts se resserrent finalement  sur deux paquets de cigarette, jonchés dans un carton dans lequel un jeune homme à la tignasse rebelle était occupé à fouiller.

⚊  Don't mind me. Just here for these.

Le doigt désigne rapidement les deux paquets, avant que ceux-ci ne sombrent définitivement dans le sac de la jeune femme. Volutes recrachées, elle regarde au loin le train s'éloigner. Où menait-il réellement ?

Actions effectuées : Fouille de divers cartons ; deux rations récupérées, un rouleau de bandage, un flacon d'antiseptique et quelques pansements ainsi que deux paquets de clopes.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Lun 29 Aoû - 17:24
Aujourd'hui il n'avait rien dans la tête.

Non, rien de rien. Vraiment. Le vide. Inhabituel. Maladif. Erik se sentait un peu creux. Comble : jour du passage du train, il ne s'était même pas rendu sur les voies comme à son habitude. Alors lorsqu'il entendit le bruit résonner dans ses oreilles, à l'autre bout du complexe, il crut devenir fou. Quelle stupidité ! Vraiment ! Sourire en berne et remplacé par une moue boudeuse, le jeune homme file pourtant en direction de la gare. Dvalin l'avait prévenu, quelque jours auparavant. Voilà, ça devait être ça, le train de ravitaillement. Alors il s'approcha des cartons au ralenti. Quoique son esprit était chaloupé, la démarche restait féline, précise, un pas devant l'autre. Calcul. Il y a du monde. Du monde !


« Hello ? »

Le sourire était probablement inattendu. Chacun faisait la gueule et, franchement, comment les en blâmer ? Pourtant, Erik avait repris son visage enjoué. Le train était déjà reparti. C'était trop tard. Il fallait désormais se concentrer sur l'avenir. Le mois prochain... Le mois prochain, il ne se laisserait pas surprendre. Mais pour l'heure, il scrutait les cartons éventrés et les adolescents grouillants autour. Ca lui faisait un peu penser à une troupe de fourmis grimpant sur un fruit trop mûr abandonné au sol. Les mouvements d'antenne en moins. 5 personnes. 2 garçons, 3 filles. Il reconnut Yuki, qui s'adressait à un gars aux cheveux noirs, pointés de rouge. Ah... Peut-être un bon cobaye pour les expérimentations qu'il avait lancées avec des baies. Et puis une rouquine... Ah non, un rouquin, apparemment. Et deux autres, prêts à se battre pour des cigarettes ? Ca n'irait peut-être pas jusque là. Une mimique songeuse. Chacun fouillait, il pouvait sûrement en faire autant. Allez, hop, à lui le carton tool le plus proche.

Action effectuée : fouiller un carton d'outils
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/f10-journal-intime http://derniereenfance.forumactif.org/t16-fiche-de-gestion-vierge-modele
PNJ
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/06/2016
Mar 30 Aoû - 7:57

Attention ! Les cartons mordent !

C'est inquiétant. Il n'y en a que quelques uns qui sont arrivés jusque là. On a d'abord Stas et Yuki, qui commencent à bien connaître le complexe et qui se permettent sans gêne de prendre deux rations chacun. Mais il y a aussi des petits nouveaux : Foster, Robin, Sylvia, Erik. Plus mesurés ? Bof ! Ils se jettent sur les cartons comme la misère sur le monde.

En voilà des manières... Pourtant fouiller est la meilleure façon de trouver tout un tas d'objets utiles. Alors, surtout, ne fais pas ça ! Sinon, voilà ce qui va se passer :

••••~~~~~~••••

Tous >> Les cartons d'outils sont composés d'éléments divers. Un grand classique que vous retrouverez dans chacun : des boîtes de clous de diverses tailles. Les plus fins, si vous visez bien, pourront être plantés à l'aide d'un simple objet lourd. Mais pour ceux qui veulent de plus grosses structures, des clous en Ø5 L100 ne seront pas de trop et ceux là nécessitent des marteaux. Sauf qu'il n'y a pas de marteau pour tout le monde.


Stas >> Bingo. Le roi du bricolage. Tu gagnes un marteau et le droit de t'écraser un (ou plusieurs) doigts avec. Tu as aussi repéré un niveau à bulle dans ton carton. Franchement, on t'a pris pour un maçon ?

Yuki >> De la patafix ! C'est bien une plaquette de ce truc jaune collant que tu vois dans le fond, non ? Alors là, tu as touché le gros lot !

Foster  >> Bingo. Le roi du bricolage. Tu gagnes un marteau et le droit de t'écraser un (ou plusieurs) doigts avec. Mais ce n'est peut-être pas le plus intéressant, parce que derrière des boîtes et des boîtes de clous, c'est bien les dents d'une scie que tu reconnais là ?

Robin >> Bingo. La reine du bricolage. Tu gagnes un marteau et le droit de t'écraser un (ou plusieurs) doigts avec. Et puis il y a cette bombe de peinture rouge dans le fond, qu'est-ce que tu pourrais bien en faire ?

Sylvia  >> Bon, ouais, ton carton était un peu vide. Faut dire que t'en as pas vraiment choisi non plus, te contentant de jeter un coup d'oeil par dessus l'épaule des autres. Et les autres, ils avaient déjà pris le plus intéressant !

Erik  >> La faute à pas de chance ! Arrivé un peu tard ? Tombé sur un carton un peu vide ? Mais... Mais c'est un rouleau de scotch qu'ils ont laissé là, par terre, à même le quai !! Dépêche toi de t'en emparer !

••••~~~~~~••••

Nourriture :
9 rations restantes / 17 disponibles au départ

Attention, vous pouvez encore vous faire dérober à tout instant les rations que vous pensiez déjà "acquises". Suffit d'un sale type qui passe par là, vous tabasse, et hop !

••••~~~~~~••••

Qu'est-ce que vous décidez ?
Rentrer chez vous en courant avec vos possessions pour sauvegarder la partie ? Tenter un quitte ou double, continuer de chercher et risquer de respawn ?
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 03/08/2016
Mar 30 Aoû - 20:03


RAVITAILLEMENT



Tu t’en battais tellement les couilles, en fait. Ton estomac hurle des litanies méphistophéliques alors que ton enveloppe corporelle s’occupe comme elle le pouvait au sein du village antique et faussement olympien. Un caillou par là, un pied traînant et une maigreur presque cadavérique, accentuée par des encres illuminées au sein de ton épiderme. Que voulais-tu ? Mourir ? Un peu. Beaucoup. Passionnément. À la fois. Hausse les épaules en percevant un truc strident qui déchire tes deux cavités auditives. Approche-toi. Doucement comme un Espagnol empesté par le pire des démons maladifs. Tu perçois quelques silhouettes. Objectivement, tu ne cherchais pas vraiment l’acte social depuis ton arrivée ici. Quelques remarques par ci, par là sur ton enveloppe corporelle mais tu n’avais pas vraiment d’attache hormis la petite Sylvia que tu percevais.

Les mains dans les poches, le regard incrusté dans les lourdes plaques rouillées du train, tu avançais. Encore et encore. Sans rien dire. Ne parle pas aux uns. Ne parle pas aux autres. Concentration maximum pour choper quelques trucs utiles. Tu ne savais pas trop quoi. Tu voulais juste prendre les mêmes trucs que les autres dans une bête optique de mimétisme. Comme ça, pour faire joli. Pour faire genre que tu t’intéressais aux autres. Sauf que tu t’en battais royalement les couilles comme de ta première faciale. Poésie moderne s’écrasant contre un mur pourri par la gangrène de ces propres habitants et de la viscosité de leurs idéologies. Mouvements lents, la légère larve farfouille mollement au sein d’un carton au hasard. Pourquoi pas celui là, à droite, ou peut-être celui à gauche. Tu ne savais pas trop. Tu ne cherchais pas trop à savoir. Tu voulais juste partir avec tes rations. Tourne les talons. Ciao les lépreux. Tu restes dans la contagion de la peste bubonique. Maussade. Blême. Fade. Grand et olympien.

Actions effectuées : Fouille de quelques cartons. Prise de la ration solitaire.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 28
Mar 30 Aoû - 22:57

RP DE RAVITAILLEMENT D'AOÛT


Yuki Fujino





-----------------------------------------------


Alors qu'elle avait prit les deux rations, dont celle  d'Erik,  elle  remarqua au fond d'un carton de la  pâte à  fixe, elle la prit et la rangea  dans  son sac.  Alors  qu'elle se levait, elle vit le jeune homme arriver sur les lieux. Elle  alla vers lui avec un léger sourire sans se faire trop remarquer. Elle lui  fila  la ration qu'elle avait prise pour lui avant que d'autres la prenne ne  sachant pas combien de nouveaux  étaient arrivés  depuis.

Tiens c'est pour toi,  j'avais peur  que t'en ai pas avant que les autres  se servent,  voilà c'est fait, je vais pas  m'attarder ici, bon courage et peut être à bientôt...

Elle  s'apprêtait à s'en aller quand elle se retourna  pour rajouter un dernier truc avant de s'en aller.

Ah et merci pour l'autre jour pour m'avoir aider à marcher...

Elle le  salua  de  sa main,  elle prit la  direction du complexe avec  sa ration et sa pâte à  fixe  récupérer. Il  faisait pas trop  froid ce matin là  et cette douceur matinal était appréciable mais elle s'empressa  de rentrer  loin des inconnus pour se sentir plus en sécurité. On  ne  sait jamais car il pouvait avoir des  voleurs ou des agresseurs parmi les  nouvelles têtes.

Action de Yuki Fujino :  Donner la  seconde ration à  Erik, prendre la pâte à  fixe et rentrer rapidement chez  elle.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t61-tpacpc-ca-veut-dire-touche-pas-a-ca-p-tit-con http://derniereenfance.forumactif.org/t31-stas-y-apalkov-still-standing-against-the-odds#38
Âme solitaires
avatar
Messages : 289
Date d'inscription : 28/06/2016
Age : 18
Localisation : Dans le complexe ! *facepalm*
Mer 31 Aoû - 10:28


Hochement de tête distrait à l'attention de Yuki. Le train... Des conneries ! Ca le foutait dans une rage folle qu'ils viennent tous ça. Que chacun court et se jette sur ce qu'il pouvait avoir. C'était gratuit. Un peu à l'image de pique-assiette s'invitant à un buffet de riche. Etaient-ils donc à ce point devenus des animaux ? Après si peu de temps. Sa fierté n'en sortait pas indemne. Mais il ignorait tout ça. Il l'ignorait parce qu'il fallait manger.

Ses doigts se refermèrent sur un manche. Oula ! C'était dur, mais froid. Pas de panique ! Inattention et pouf. Il y avait devant lui une main fine, dotée de ces gracieux doigts que les jeunes filles élancées possèdent. Stas la vit passer sous son nez et sortir deux paquets de cigarettes du carton qu'il retournait méthodiquement depuis tout à l'heure.

Sérieux. Comment ça avait pu lui échapper ? Un instant, il fut tenté de retenir le poignet. Mettre en commun. Et puis non. L'alcool, le tabac, les drogues... Ca faisait bien partie de ce qu'il fallait garder pour soi. Un éclair de lucidité le traversait et, pendant un bref instant, il embrassa tout à fait les raisons qui poussaient Sylvia à agir.

Mais ça ne dura pas longtemps. Aussi vite que c'était venu, il avait compris et puis oublié. Stas n'était pas du genre à être doué avec les gens, pas du genre à vous écouter raconter vos problèmes pendant des heures. Ca n'était pas de la mauvaise volonté, il n'était juste pas vraiment capable de compassion !

Toujours est-il qu'il décida de la laisser faire, mais il ne savait plus pourquoi non plus. Un demi-sourire étira le coin gauche de sa bouche. Elle ne doutait de rien, elle. Encore une nouvelle prometteuse qui n'allait pas laisser le complexe indemne. Vivre une petite vie tranquille ici ? C'était loupé !


- It will be expansive, for you !

Il n'avait pu retenir la remarque narquoise.


Action effectuée : Marteau et niveau à bulle récupérés + un carton rempli de clous

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Jeu 1 Sep - 9:37
Rien ne lui paraissait intéressant. Que faire de clous ? Est-ce que ça pouvait seulement être une matière première suffisamment souple pour être tordue et prendre la forme d'un hameçon ? Mais aussi une matière première suffisamment résistante pour résister au poids d'un poisson... Casse-tête infernal qui finirait par lui vriller le crâne. Il ne fallait pas s'étonner qu'il pense à s'amuser plutôt qu'à sa propre survie. Néanmoins, Erik devait tout de même admettre qu'il avait un petit creux dans le fond de l'estomac, malgré qu'il ne se soit pas si mal débrouillé que cela pour manger ce mois-ci. Alors quand Yuki se planta devant lui pour lui tendre une ration, il cligna des yeux, ébahi.

« Tu as pensé à moi... ? Merci Yuki, c'est vraiment adorable. De rien, pour l'autre jour, c'était normal ! »

Lèvres à nouveau étirées par le plaisir. C'était plutôt agréable de savoir que quelqu'un pensait à soi. Le jeune homme garda le sachet de rationnement dans son bras droit, tel un sac de courses en kraft sans poignées. Le poids pesait un peu sur une hanche... Bah, c'était pas si lourd non plus, il abusait un peu. C'est alors qu'il remarqua enfin le rouleau de scotch qui traînait sur le quai. Du 40mm ! De quoi attacher... heu... pas mal de choses ! Il se pencha pour le récupérer et regarda encore autour de lui. Etait-il temps de rentrer ? Devait-il attendre un peu, repérer les têtes ? Il s'éloigna un peu, du coup, mais resta à proximité, fouillant du regard les cartons périphériques. Tiens, des kits de premiers secours !

Action effectuée : Récupéré une ration de nourriture de Yuki + Récupéré le gros scotch + Récupérer un sachet "désinfectant/pansements" + fouiller distraitement
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 22/08/2016
Jeu 1 Sep - 17:12
« Tchouuuu, tchouuuu ! » avait fait le petit train, très tôt ce matin.

Enfin, pas si tôt que ça, mais ça rime alors on va garder cette idée. Ca fait poétique et moi j’aime bien ça. Après j’ai l’impression d’être une artiste.


Bref, le train est passé en faisant un bordel pas possible, comme tous les trains en fait. Et au passage il avait balancé de la bouffe. C’est pas mal ça la bouffe, ça peut être utile des fois. Parce que bon, sans ça déjà je risque un peu de crever plus tôt que prévu… Et puis c’est pas non plus impossible que quelque chose de pire se produise : je pourrais maigrir tellement que je perdrais tous mes frocs. Et mes seins seraient encore plus petits. Et après si je crève je ressemblerais plus à rien.

Bordel quoi !

Rien que d’y penser ça m’énerve déjà ! Bon, autant que cette énergie supplémentaire serve à quelque chose.

Je me dirige –en tapant bien des pieds, pour montrer que je suis grongron- vers deux petits cartons un peu à l’écart. C’est pas que je les aime pas hein, c’est juste que je les connais pas et que je m’en fous un peu d’eux… Tant qu’ils viennent pas me faire chier.


D’ailleurs la seule que je connais un peu c’est le squelette, et elle est pas là. Pourtant ça lui ferait pas de mal un peu de bouffe… Je soupire tout en fouillant.

Si elle se bouge pas elle aura rien l’autre. Déjà que là les autres ressemblent a un tas de de charognards devant un os…
Putain quoi ! Je suis pas sa mère !

Mais je vais pas non plus la laisser crever… Ca fait tache sur un CV « la première personne à qui j’ai gueulé dessus est morte de faim ». Allé, je vais me bouger un peu le cul pour lui ramener un truc aussi à la gamine. Avec un peu de chance elle me sera utile plus tard. Voilà ! Parfait ! C’est pas que je m’occupe d’elle, c’est juste que je veux profiter d’elle ! Je suis pas gentille, et toc !


Enfin, c’est pas en réfléchissant que je vais réussir à mettre ce nouveau plan a exécution ! Allé, on s’y recolle ! Et puis qui sait, y aura peut-être des trucs bien en plus dans ces cartons pourris. Genre… N’importe quel outil déjà. Ou du chocolat. Ou un briquet ? Dans les bouquins c’est toujours ça le truc, faire du feu ! Bref, je m’en fous un peu pour le moment, je prendrais tout ce que je trouverais !

Déjà, je vais prendre le carton lui-même. Je sais pas encore pourquoi mais je trouverais ! En plus c’est bien un carton, on peut dormir dedans comme un gros clochard. Au point où on en est hein…

Action : Récupérer deux rations et fouiller les cartons comme un chacal. Ou une chacalette ? Bref, une madame chacal.


Jean pierre le mouto Membre VIP du fan club de Jean Pierre Jean pierre le mouto
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/f10-journal-intime http://derniereenfance.forumactif.org/t16-fiche-de-gestion-vierge-modele
PNJ
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/06/2016
Jeu 1 Sep - 17:57

Attention ! Les cartons mordent !

Les retardataires ont encore quelques minutes avant que les présents ne se décident à tout emporter comme des chacaux (des pluriels de chacal). Dépêchez vous.

••••~~~~~~••••

Elliot >> Une chance de pas cocu. Tu as tellement bien fouillé du bout du pied que rien ne t'a tapé dans l'oeil. Tu n'as rien trouvé, rien remarqué qui sorte de l'ordinaire.

Erik >> Toi, par contre, pour quelqu'un qui fouillait distraitement, tu as l'oeil. C'est une hachette que tu vois dans le fond de ce carton ? Tâche de ne tuer personne avec.

Amarante  >> "BOUM ! Qu'est-ce t'as à me regarder ?! T'as vu ?! J'ai trouvé un sou-tif compensé à ma taille au cas où j'ai trop perdu de poids méga-stuff ! Wesh !" c'est ce que tu pourrais dire. Mais en fait non, ça a des poils et ça remue. Ca... Ca couine même ! Mais c'est inhumain d'avoir mis ce chiot dans un carton ! A moins que ce soit un passager clandestin du train ? Il se pourrait bien qu'il ait été abandonné dans la nature. En effet, il n'est pas bien épais et surtout... il a des puces.

••••~~~~~~••••

Nourriture :
6 rations restantes / 17 disponibles au départ

Attention, vous pouvez encore vous faire dérober à tout instant les rations que vous pensiez déjà "acquises". Suffit d'un sale type qui passe par là, vous tabasse, et hop !

••••~~~~~~••••

Qu'est-ce que vous décidez ?
Rentrer chez vous en courant avec vos possessions pour sauvegarder la partie ? Tenter un quitte ou double, continuer de chercher et risquer de respawn ?
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 22/08/2016
Jeu 1 Sep - 18:57
Mais… Pourquoi ce carton me lèche ?
Je regarde son contenu...
Oh putain ! Je laisse échapper un couinement :


- Ooooooooh !


Mon masque de badassitude tombe. Mon cœur fond comme neige au soleil. Même pas un regard et je suis conquise.

Un petit chien me regarde avec ses grands yeux humides (remarquez,  il va pas me regarder avec son dos le truc), j’en deviendrais presque timide !
Je ferme les yeux longuement, histoire d’être sûre que je suis pas en train d’halluciner. Mais non, quand je les rouvre il est toujours là. Tout maigre. Tout sale. Avec des petits trucs qui sautent de ses poils.

Mais même comme ça, je ne lui résiste pas.

Comme s’il comprenait mes pensées, le petit sac à puces tente de sortir du carton en appuyant ses petites pattes sur le bord. Tout ça en remuant sa petite queue trop mignonne !


Et moi, je fais quoi là, hein ? Je le prends dans mes bras sans même me méfier des parasites et me mets à lui parler. Comme une mamie gâteuse à son caniche. Tant pis si on se fout de ma gueule plus tard.

- Bonjour toi ! Mais qu’est-ce que tu fais là ?

Et bien sûr, il répond pas… Sale bête ! Et si c’était que ça… Mais en plus il –elle ? faudra que je regarde- se met à bayer, la crapule ! M’enfin, si il est fatigué on va rentrer hein ! Faut en prendre soin de la boule de poils !

Je continue de le tenir contre moi avec un bras alors que de l’autre je fourre rapidement la bouffe dans un carton vide qui traine. Pas celui du chien, qui est sale, abimé et vide maintenant… Nan, un autre.

Et tout à coup, j’ai une idée brillante, oui oui, brillante !


Je fous le carton de bouffe dans un autre à moitié défoncé et ramasse quelques autres restes, vestiges d’emballages éventrés par une meute d’enfants-chacaux affamés. C’est pas grand-chose mais ça peut servir avec un chien… Enfin je crois. J’ai jamais eu de chien moi !


Actions : Prendre le chiot (OWIIIIII),  les rations déjà ramassées, quelques cartons vides et rentrer à la maison !


Jean pierre le mouto Membre VIP du fan club de Jean Pierre Jean pierre le mouto
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t95-everyones-a-whore-we-just-sell-different-parts-of-ourselves
Âme solitaires
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 28/07/2016
Ven 2 Sep - 14:19


RAVITAILLEMENT



La ferraille mouvante se dissipe progressivement ; n'est plus que minuscule point noir l'imposante machinerie dans son champ de vision. Les idées s'affairent à penser, immerger de leur sommeil comateux ; l'inconscient s'adonne activement à la tâche. Création d'une ébauche, de théories fulgurantes dans un coin du crâne, entrecoupée par quelques mots prononcés. Naissance d'un rictus. La tête se détourne, le regard s'illumine. Le punk en face d'elle s'autorise à lui répondre. Parade d'un sourire normatif, affûté de sa robe sociale et courtoise. Les doigts se portent sur le bâton de mort déjà entamé et s'en vont le poser délicatement entre les lippes du jeune homme.

⚊  Take this instead.


L'enveloppe s'échappe finalement de ces bribes échangées. Le corps s'élance alors vers une toute nouvelle destination, s'approche inexorablement de cette silhouette familière qui s'éloignait à mesure que l'Anglaise accélérait ses pas, les globes oculaires ne s'attardant davantage vers la masse insignifiante qui s'agitait, plus loin.

 Attends-moi.

Que s'écrie doucement la voix. Elle le rattrape, se met à son niveau, lève la tête, tend le bras.

 Bouffe.

La ration est tendue, le regard est maintenu.

 Et faudra qu'on parle d'un truc, aussi. Sinon, t'as trouvé des trucs cools ?

Bâillement. Douleur. Grimace. Clope.

Actions effectuées : x1 ration donnée à Eliott B. Wellington ; partie avec lui.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 05/08/2016
Age : 20
Ven 2 Sep - 21:12
RP Ravitaillement
  • 316 mots

Peu de temps après l'arrivée de la jeune femme deux autres personnes font leurs apparitions un homme et jeune femme. Robin les regarde vite fait avant de reporter son attention sur le carton qu'elle est en trin de fouiller. Elle y trouve quelques clous avec un marteau et une bombe de peinture rouge. Elle met tous les objets dans son sac et s'apprête à partir lorsqu'elle remarque que la jeune fille qui est arrivée après elle vole les clopes présentes dans un carton chez un type au cheveux noir et rouge. Robin regarde la scène qui se déroule juste devant ses yeux pendant quelques minutes avant de prendre le paquet de cigarettes qui se trouvait dans son carton. Là deux options s'offrent à elle soit elle le garde et le jette plus tard vu qu'elle ne fume pas soit elle le donne à la jeune fille qui semble en avoir plus besoin qu'elle. Bon aller Robin bouge ton cul parce que là, elle est en train de partir ! Elle tient fermement le paquet de cigarettes avant d'interpeller la jeune fille devant elle.

-heu... Salut, tient je te les donnes comme je n'en ai pas besoin.


Elle lui tend le paquet de cigarettes de sa main droite pendant que son autre main tenait son sac de cours qui lui sert maintenant pour tout autre chose. La jeune rousse attend quelques secondes que son interlocutrice récupère le paquet de cigarettes, une fois cela fait Robin reprend sa route vers le complexe ne prêtant plus intention à ce qui se passe sur le quai. C'est son jour aujourd'hui, elle a trouvé plein d'objets utiles qui pourrai l'aider pour les prochains jours.

Action effectuée :Donne son paquet de cigarettes à Sylvia

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

http://derniereenfance.forumactif.org/t115-everything-is-so-dangerous-that-nothing-is-frightening
Âme solitaires
avatar
Messages : 22
Date d'inscription : 06/08/2016
Sam 3 Sep - 23:03
ravitaillement


Effectivement, Foster était tombé sur quelque chose d'utile. Plusieurs choses utiles, même. Non seulement il avait un nombre assez conséquent de boîtes de clous, mais aussi le marteau qui allait avec, et.. Une scie.
Il ne s'attendait pas à avoir autant de chance, surtout au premier ravitaillement. Tout cela finirait forcément par lui servir, d'une manière ou d'une autre.
Mais le fait que tomber sur ses objets lui semble être une chance incongrue fut, une fois de plus, un rappel amer de tout ce qui s'était passé récemment.

En tout cas, s'il y avait une chose de certaine, c'est qu'il allait tout embarquer. Ça allait être lourd et un peu compliqué, mais il avait déjà plusieurs idées de comment prendre et porter le carton sans se servir de sa main droite.
Mais avant cela, il jeta un coup d’œil autour de lui, et se décida à prendre un lot de pansements, désinfectant, savons et cigarettes qu'il fourra dans une autre poche. Il avait l'impression d'être chargé comme une mule, mais au moins, il avait de quoi s'occuper un peu de sa blessure.
Une fois cela fait, il souleva le carton (tant bien que mal) de sa main valide, glissa son avant-bras droit en-dessous, puis le gauche et se redressa finalement, retenant une grimace. Evidemment, tout cela pesait son poids - il aurait sûrement à faire quelques pauses sur le chemin du retour. Mais étant donné que tout le monde était occupé pour le moment, il pouvait sûrement prendre son temps.
Mine de rien, le temps qu'il fasse ces quelques gestes, le train était déjà rendu assez loin - et il aperçut Sylvia, qui parlait avec quelqu'un, mais décida de ne pas engager la conversation. Tous deux avaient à faire, après tout.
Il prit donc aussitôt le chemin du retour sans un regard en arrière, plus que satisfait de ce qu'il avait trouvé.

Action effectuée : prendre un lot de pansements, désinfectants etc + rentrer en ramenant ce qu'il a trouvé (ration + lot de nécessités + carton tool).



(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 06/08/2016
Sam 3 Sep - 23:41
Ravitaillement
Commun

Tu l'as entendu, le train. Sans réfléchir, tu as laissé ta fabrication d'arc et de flèches à base de bois sculpté grâce à un cailloux et de fibre d'un vieux t-shirt, pour attrapé ton sac et courir jusqu'à la gare. Si tu avais su, tu serais arrivée plus tôt. Tu aurais poursuivi ce foutu train. D'ailleurs tu comptes partir en expédition sur les rails quand tu seras un peu plus équipée. Cela doit forcément conduire quelque part ! Tu ne sais pas encore si tu partiras seule ou avec d'autres personnes. Tu pourrais proposer à la rouquine française et à l'américain aux cheveux bleus de t'accompagner. Mais tu n'as pas assez confiance en eux pour le moment. Imagine un instant, ils pourraient être avec ceux qui t'ont envoyé dans ce trou à rats.

Tu es arrivée rapidement à la gare. Cependant, tu as remarqué que déjà plusieurs de tes camarades, voisins – tu ne sais pas vraiment comment les définir – étaient présents. Apparemment, ils s'étaient bien servi les salops ! Chacun pour sa gueule ? Ok ! Tu t'es approchées des cartons prudemment en regardant les autres qui commençaient à repartir. Les chacals… Tu t'es accroupies devant le carton nommé ''Food''. D'ailleurs, tu étais plutôt heureuse de voir écrit des choses dans ta langue maternelle. Tu n'as pas vraiment réfléchit et t'es emparée de trois sachets. Tu les a foutu dans ton sac. Au pire, tu en donnera un à ce débile de ricain, tu ne l'as pas croisé. Et pis t'as pas vu la française non plus. Ouais. T'es comme ça. Une connasse qui, pourtant, pense un peu aux autres.

Finalement, tu as cherché dans les autres cartons alors que tous reprenaient la route pour partir chez eux. Et là, tu l'as vu. Le Graal ! Un paquet de cigarette. Là non plus, tu n'as pas réfléchis. Tu t'en est emparé. Tu l'as ouvert rien que pour en respirer l'odeur. Un odeur très agréable pour toi. Tu allais devoir te débrouiller pour les allumer mais tu t'en foutais bien. Tu les a foutu avec la bouffe dans le fond de ton sac avant de te relever et de regarder autour de toi. Les cartons étaient éventrés, déchiquetés. Comme si une bagarre avait éclaté ici. Ils restaient trois sachets de nourriture, tu aurais pu les prendre mais tu n'allais pas être si égoïste que cela. Puis, tes yeux se sont reposés sur les rails. Et si tu allais faire un tour maintenant ? Allez vendu ! Tu es donc partie marcher sur les rails avec ton sac plein.

Action effectuée : 3 rations + 1 paquet de cigarettes récupérés | Partie sur les rails.
Made by Neon Demon


It's a metaphor
L'amour c'est comme une cigarette. Ça brûle et ça monte à la tête. Ça pique les yeux, ça fait pleurer et ça s'envole en fumée. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ravitaillement [FINI]
» L’alimentation en temps de guerre
» ( J2 ) POETRY WITH DEEPER ROOTS ➺ SAZEHA
» [Métiers] Les provisions militaires
» Escale pour un ravitaillement [Pv Sana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernière Enfance :: S´amuser :: Archives-
Sauter vers: