Et puis d'abord, pourquoi du cassoulet? [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 22/08/2016
Mer 24 Aoû - 0:38

Et puis d'abord, pourquoi du cassoulet?

Amarante

Bordel… J’ai mal à la tête…

J’ai du déconner… Ju’ va encore se foutre de ma gueule, me dire que Mademoiselle ne tient pas l’alcool. Et du coup Mademoiselle ne lui tiendra pas les cheveux !
Je souris malgré mon mal de crâne et me retourne pour tenter de trouver une position qui me donne moins envie de gerber. Le lit grince et je soupire.

Attends, le lit grince ?

Je bouge un peu pour confirmer, oui, le lit grince.
Bordel… Je ne connais qu’un endroit où les lits grincent et cet endroit c’est l’enfer.

Un enfer ou une vieille et une grosse te font des discours sur les bienfaits de l’abstinence ET du préservatif ET des cinq fruits et légumes par jour. Cet endroit maudit, c’est l’infirmerie.
Je soupire, mon crâne me donne l’impression de se prendre un coup de marteau, je retiens un gémissement de douleur. Déjà parce que je ne suis pas une gamine fragile, mais aussi parce qu’une seule chose peut rendre cette situation pire qu’elle ne l’est déjà : un discours moralisateur sur les méfaits de l’alcool sur la santé.

Je tends l’oreille mais n’entends rien à part mon propre souffle mes cheveux qui semblent pousser à l’intérieur de mon crâne.

Doucement, douloureusement, j’ouvre un œil.
Immédiatement après, j’ouvre l’autre –hé oui, je suis comme ça moi, j’ai deux yeux !- et de ma voix délicate de poupée laisse un échapper un doux :

- MERDE !

Oh, zut, je me suis laissée emporter, tout moi ça ! En même temps j’ai mes raisons, parce que sérieusement…

JE SUIS OU LA ?

D’un bond, je saute du lit. Ouais, enfin j’essaie quoi…
Bref, d’un bond, je saute par terre à quatre pattes.

Heureusement que j’ai esquivé la table de chevet bancale qu’il y a juste à côté du lit dégueu, j’ai assez mal comme ça. J’ai l’impression de m’être fait rouler dessus par Chloé. La grosse Chloé celle qui bouffe du Nutella avec les doigts en anglais.

Je regarde autour de moi en me redressant, la pièce est petite, sombre, basse de plafond. Genre sous sol qui craint. Et je suis seule.
Je sais pas trop si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle. Je crois que ça me calmerait de voir Sam et Ju, mes meilleurs –et seuls- amis apparaître pour se foutre de ma gueule.

Ouais mais… Si je suis dans la cave d’un violeur dégueulasse et moustachu, c’est peut-être pas plus mal qu’ils soient dehors, ils vont venir me chercher !

Bordel, bordel, BORDEL –oui, j’aime beaucoup ce mot- j’ai vraiment déconné… Je me rappelle de rien depuis la cantine… Et ces raviolis encore plus imbouffables que d’habitude. Genre vraiment rien !

Je jette un autre regard dans la pièce et aperçoit mon sac à dos gris en vrac sur le lit. Je me précipite dessus pour l’ouvrir et chercher mon téléphone.
Mon sac est plein de conneries : paquet de chips, de bonbons, une bouteille de coca et même quelques canettes de bière. Enfin, j’arrive à extraire l’objet que je cherchais tant. J’appuie sur le bouton pour l’allumer, l’écran reste noir.

Bordel.

J’insiste, sans succès.

BORDEL !

Il fallait évidemment que ma batterie me lâche à ce moment là.

C’en est trop, cette situation est trop pourrie ! Sans même prendre la peine de visiter la pièce ou de tester les portes –je suis persuadée qu’elles sont fermées, ou qu’une mauvaise surprise m’attend derrière- je craque. Parce que j’ai mal partout, même à des endroits ou je pensais qu’on ne pouvait pas avoir mal. Parce que je suis dans un coin glauque et inconnu. Parce que mon téléphone m’a lâché et que j’ai pas mon chargeur. ET PARCE QUE LE SEUL OBJET QUE JE PUISSE VOIR DANS CETTE PIECE EST UN PUTAIN DE BOCAL GEANT REMPLI DE CASSOULET, AU MILIEU DE LA TABLE !

Alors je craque, et me mets à brailler en n’oubliant pas quelques injures – qui seront ici remplacées par Jean Pierre pour protéger les lecteurs innocents.

- MAIS C’EST QUOI CE Jean pierre le mouto DE Jean pierre le mouto ! QU’EST-CE QUE JE FOUS ICI ?! VOUS ETES QUI, ESPECE DE Jean pierre le mouto ?!?! FAITES MOI SORTIR TOUT DE SUITE  Jean pierre le mouto  OU J’APPELLE LES FLICS !!!  Jean pierre le mouto !!! JE VAIS VOUS DEFONCER VOS GUEULES DE  Jean pierre le mouto  Jean pierre le mouto  Jean pierre le mouto

Oui, je suis comme ça moi, poétique.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 06/08/2016
Mer 24 Aoû - 4:52
Ô saint Cassoulet !
Amarante & Jordanne

Tes yeux s'ouvrent, et tu espères te réveiller chez toi. Pourtant ce n'est pas le cas. Depuis deux jours, c'est le cauchemar total. Tu es arrivée ici sans savoir pourquoi, sans savoir comment. Et personne ne semble avoir une quelconque réponse à te fournir. Les autres, ils ne se laissent pas approcher. Mais ça tu t'en fous. De toutes façons, tu as l'habitude d'être seule, rejetée, la bête noire, la tête de turc. Ce  cas si était différent, pourtant tu le ressentais de la même façon. Le seul mec avec lequel tu arrivais à parler un peu, c'était cet Apries. Un type avec des cheveux bleus comme toi, que tu avais réveillé sans délicatesse il y a un peu plus de quarante-huit heures.

Pour le coup, c'est un bruit agaçant qui t'a tiré des bras de Morphée. Un cliquetis incessant, un bruit de mini pas, d'un truc qui va vite et qui se faufile partout. Tu as alors penché la tête sous ton lit avant de pousser un hoquet de surprise et de te casser la tronche. Là, en dessous de l'endroit où tu dormais, séjournait un rat. Un morceau de protéine sur pattes. Tu as tendu ta main pour l'attraper mais évidemment, il a eu le temps de se barrer. Super… Décidément, ça risquait d'être ton grand jeu du jour, attraper un fuckin' rat! Tu t'es mise à élaborer des plans tous plus farfelus les uns que les autres. Finalement, c'est en déposant des morceaux de nourriture juste en dessous et à côté de ton lit que tu as réussi à l'avoir. Tu l'attendais avec un récipient, perchée, qu'il sorte de sa cachette. Une fois ceci fait, tu le capturas rapidement. Ce qui allait être dur, c'était d'avoir à le tuer. Tu n'as jamais été une grande partisane de la chasse. Pourtant là tu n'allais plus avoir le choix. D'un geste vif, tu l'as attrapé après avoir relevé le récipient. Tu es alors sortie pour ne pas salir ton logement du sang de cette pauvre bête. Évidemment, tu le tenais fermement et ce même s'il se débattait comme un fauve. Tu as tenu le petit animal, face contre terre. Un couteau dans ta seconde main, tremblante, tu as détourné le regard avant de le planter dans la tête de la bestiole.

Les nausées de la veille et du jour d'avant recommençait à venir. Mais là au moins c'était pour une raison valable. Tu t'es mise à dépecer l'animal en prenant soin de ne pas trop abîmer la fourrure.  Qui sait, on peut potentiellement se faire des chaussettes en poils de rat ! Pourtant, tes gestes restaient maladroit et imprécis. Tu as fait ce que tu as pu pour garder le maximum de viande. Mais bon, il faut l'avouer, sur un rat il n'y a pas énormément à manger. Alors que tu étais en pleine pseudo-cuisine, tu as entendu crier, brailler, hurler – rayez la mention inutile – dans une maison voisine. Tu as alors rentré et rangé ta nourriture qui te servira sans doute pour ce soir avant de te diriger vers cette dite voix. Tu ne prends pas la peine de frapper et entre directement. Une jeune fille se tient dans la pièce. Elle a l'air plus jeune que toi de peu d'années.

« T'as quoi à gueuler comme ça ? Faut pas faire ça hein… Tu veux qu'on crève d'une crise cardiaque ou quoi ? »


Elle devait être nouvelle, tu ne l'avais pas croisé depuis que tu étais ici. Ceci dit, tu n'étais pas non plus énormément sortie. Tu es trop effrayée par le monde extérieur, encore maintenant.
Made by Neon Demon


It's a metaphor
L'amour c'est comme une cigarette. Ça brûle et ça monte à la tête. Ça pique les yeux, ça fait pleurer et ça s'envole en fumée. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 22/08/2016
Mer 24 Aoû - 17:47

Et puis d'abord, pourquoi du cassoulet?

Amarante

Une des deux porte s’ouvre, sans que j’entende le cliquetis de la serrure… Oups, c’était pas verrouillé ? Hum… Je croyais.
Bon, j’aime pas me tromper, changeons de sujet !

Une fille rentre. Ou un squelette à cheveux bleus, c’est un peu pareil là. Encore que le squelette aurait surement l’air plus vivant. Je beugle encore une ou deux insultes pour faire bonne mesure et m’arrête juste à temps pour m’entendre dire :


- T'as quoi à gueuler comme ça ? Faut pas faire ça hein… Tu veux qu'on crève d'une crise cardiaque ou quoi ?



Non mais, elle s’est pris pour qui la schtroumpfette là ?! Elle croit que je vais lui obéir comme un petit toutou alors qu’ils –elle fait surement partie du gang des moustachus kidnappeurs- m’ont embarqué je sais pas où, je sais pas quand, je sais pas pourquoi… PUTAIN QUOI !
Si elle pense que je vais me laisser faire, elle sait pas sur qui elle est tombée ! Je lui balance :


- QUOI ?! Vous me trainez ici et en plus je dois la fermer ?!!  VOUS VOUS FOUTEZ DE MA GUEULE LA ? TU VEUX PAS CENT BALLES ET UN MARS AUSSI ?!


Remarque, maintenant que je la regarde mieux ça lui ferait peut être du bien un mars. Non pas que j’ai de la sympathie pour elle, j’ai juste un peu peur qu’elle se casse en deux. Bordel, rien que de la regarder ça m’énerve !
Je lui tourne le dos et me dirige vers l’autre bout de la pièce d’un pas rageur –ouais tu sais, en tapant des pieds comme une débile – jusqu’à arriver devant une espèce de vieille armoire en métal un peu terni. Parfait, ça va me calmer !

Sans plus réfléchir, je fous un coup de pied dans la porte de cette armoire, la cabossant au passage.

La porte n’était pas fermée.

La porte s’ouvre.

Je cligne des yeux en voyant le contenu, et laisse échapper un Jean-Pierre :

- Jean pierre le mouto


Y a pas grand-chose dedans, mais tout est à moi ! MES AFFAIRES, A MOI !
Ces batards ne se sont pas contentés de m’embarquer, ils ont aussi taxé mes fringues préférées. J’arrive même à entrevoir mon soutif push-up rouge adoré, cette petite merveille qui…
C’EST PAS CA LE SUJET ! Jean pierre le mouto QUOI !

Je redonne un coup –de poing cette fois- dans la porte déjà ouverte.
Je me fais mal, mais je m’en fous, j’ai passé l’age des bisous magiques ! Je me décide à faire ce que je fais le mieux.
Je me retourne vers schtroumpfette et gueule (pour changer) :


- Jean pierre le mouto ! C’EST QUOI CE BORDEL DE Jean pierre le mouto ?!



Que voulez vous, je ne résiste jamais à l'appel de la douceur et de la délicatesse.
Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 06/08/2016
Dim 4 Sep - 0:25
Ô saint Cassoulet !
Amarante & Jordanne

Cette gamine est bizarre. Tu ne la comprends pas vraiment. Ouais, bien sûr qu'elle a le droit d'être en colère. Mais bon, t'aimerais bien qu'elle respecte tes tympans quand même ! Tu y tiens un peu… Parce que bon, dans un monde comme celui ci, si tu ne peux plus entendre, t'es un peu dans la merde ! Quoique… Nan en fait, t'es grave dans la merde. Croisant les bras, tu t'appuies au chambranle de la porte. Tu ne la lâches pas du regard. D'ailleurs, un sourire s'étire sur tes fines lèvres lorsqu'elle te hurle dessus :

- QUOI ?! Vous me trainez ici et en plus je dois la fermer ?!!  VOUS VOUS FOUTEZ DE MA GUEULE LA ? TU VEUX PAS CENT BALLES ET UN MARS AUSSI ?!

Tu lèves les yeux au ciel et pouffe de rire. Sérieux ? Tu as vraiment l'air d'être l'un de ces pourris qui vous a amené ici ? Bah putain, tu fais plus peur que ce tu pensais. Et puis, tu t'es souvenue que tu avais toi aussi accusé un ''habitant''. Pire, toi t'avais carrément été réveiller Apries, persuader qu'il avait quelque chose à voir avec tout ceci. Tu hausses simplement les épaules à ses questions, sans pour autant quitter ton sourire sarcastique.

Cette mongole a tapé dans son armoire, tellement fort qu'elle l'a cabossé. Une nouvelle fois, tu as levé les yeux au ciel. Ah oui, c'est vrai toutes les affaires présentes étaient les votre. Comment ne pas croire au complot avec ça ? Tu étais réellement persuadée que ta mère et ton père étaient à la base de cette mascarade. Ils auraient totalement été capable de t'enfermer dans cet endroit pourri pour te faire sois disant réfléchir sur ta condition sociale. Pour te montrer comme les pauvres vives. Pour te montrer que toi, tu as de l'argent et que tu as de la chance. Pour te prouver que tu dois encore obéissance et soumission à tes parents. Sérieusement ? Plutôt mourir ou rester ici. Entendant le second fracas contre la porte, tu fronces les sourcils. Tu finis par t'avancer vers elle, un air plus sévère sur le visage.

- T'es débile ou quoi ? Pourquoi t'cherches à t'faire du mal ? Faut être complètement abrutie !

Tu la dévisages des pieds à la tête avant de soupirer, les bras croisés.

- Écoute gamine, ici on est dans le même bateau. Compris ? Aussi bien toi, moi, que les autres. C'pas moi qui t'ai amené ici. Sérieux meuf ! T'as vu comment j'suis gaulée ? Tu crois vraiment que j'aurais pu te transporter ici ? Personne sait qui nous a foutu dans ce trou à rat de merde. Ici, les gens viennent d'un peu partout à ce que j'ai cru comprendre. Moi j'suis anglaise, mais j'sais qu'il y a des gens d'autres nationalités. Donc t'es mignonne, tu gardes tes cris pour toi et t'évites de me briser les noix et les tympans.

Made by Neon Demon


It's a metaphor
L'amour c'est comme une cigarette. Ça brûle et ça monte à la tête. Ça pique les yeux, ça fait pleurer et ça s'envole en fumée. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas


--------------------------------
Inventaire:

Âme solitaires
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 22/08/2016
Dim 4 Sep - 14:32

Et puis d'abord, pourquoi du cassoulet?

Amarante

- T'es débile ou quoi ? Pourquoi t'cherches à t'faire du mal ? Faut être complètement abrutie !


Mais qu’est-ce qu’elle a l’autre là avec son air hautain et son ton condescendant ?! Elle croit qu’en m’insultant je vais devenir sa meilleure amie peut-être.
Enfin sur un point elle a pas tort. C’est pas dans l’armoire que je devrais taper, c’est plutôt dans ses dents. L’armoire, elle, elle m’a rien fait !


- Écoute gamine, ici on est dans le même bateau. Compris ? Aussi bien toi, moi, que les autres. C'pas moi qui t'ai amené ici. Sérieux meuf ! T'as vu comment j'suis gaulée ? Tu crois vraiment que j'aurais pu te transporter ici ? Personne sait qui nous a foutu dans ce trou à rat de merde. Ici, les gens viennent d'un peu partout à ce que j'ai cru comprendre. Moi j'suis anglaise, mais j'sais qu'il y a des gens d'autres nationalités. Donc t'es mignonne, tu gardes tes cris pour toi et t'évites de me briser les noix et les tympans.


Aaaaah, la voilà l’explication. En fait c’est elle la débile de l’histoire. Parce que d’accord, elle peut pas me porter. Mais « dans le même bateau », sérieux ? J’espère pour elle qu’elle est pas convaincue par la merde qu’elle raconte.
Je ricane et lui communique le fond de ma pensée.


- On est dans le même bateau, t’es sérieuse toi ?! Tu vas me dire que tous les deux jours y a un gamin qui apparait dans une de vos baraque de merde et que personne voit jamais rien ?


Je tape lentement dans mes mains pour bien appuyer mes paroles.


- Bravo ! C’était l’argument le moins convainquant que j’ai jamais entendu. Mais du coup, c’est quoi la vérité hein ?! Vous êtes totalement abrutis, sourds et aveugles, dans le coup ?



Je résiste à l’envie de frapper à nouveau mon mobilier et prends une longue inspiration pour tenter de me calmer. De toute façon, à voir la gueule qu’elle tire, même si c’est elle qui m’a foutu ici elle est pas motivée pour me faire sortir… Autant calmer le jeu pour le moment.


- Même si, et je dis bien si, t’y es pour rien toi… Y a forcément certains de ces connards qui se planquent ici. Et qui se foutent bien de vos gueules à se faire passer pour vos potes !
Au moins, selon sa réponse je pourrais savoir si elle est attardée ou si y a encore un espoir pour elle…



Entre temps… Si elle dit qu’ils sont plusieurs, c’est qu’ils ont toujours pas trouvé la sortie… Fais chier !



Jean pierre le mouto Membre VIP du fan club de Jean Pierre Jean pierre le mouto
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» J'aime ma vie comme elle est.. Pourquoi là changer? (LIBRE)
» Et puis d'abord, c'est quoi un Nargole? [Luny]
» Pourquoi un Corbeau .. ?
» [Libre] Voilà pourquoi il ne faut pas courir dans les couloirs
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernière Enfance :: L´aventure commence :: Le complexe :: Les habitations-
Sauter vers: